managementhebdo

Les salariés de Ferrero récompensés par une prime de 2.200 euros



Vendredi 17 Septembre 2021 - 13:52

L’année fiscale 2020-2021 terminée, le géant de l’agroalimentaire Ferrero a fait les comptes et a confirmé une année en très bonne santé et en croissance. De quoi déclencher la prime pour l’ensemble des salariés italiens du groupe, prime mise en place dans le cadre d’un accord signé entre la direction et les syndicats en 2018.


Une prime de 2.200 euros en moyenne pour les salariés de Ferrero

Pixabay/Brun-nO
Pixabay/Brun-nO
Le 15 septembre 2021, lors d’une réunion entre la direction et le syndicats, l’annonce est tombée : les 6.000 salariés de Ferrero en Italie, où le groupe compte quatre usines, vont tous bénéficier d’une prime de 2.200 euros en moyenne. Le montant varie légèrement d’usine en usine, sans jamais tomber sous la barre des 2.100 euros ni dépasser les 2.400 euros, du fait du mode de calcul du bonus.

Ce dernier est en effet indexé pour 30% sur les résultats annuels de Ferrero et pour 70% sur les données individuelles de chaque usine du groupe en Italie. En fonction de leur rendement, la prime est plus ou moins élevée. Car c’est tout l’objectif de l’accord signé en 2018 : augmenter la productivité des usines italiennes en proposant une redistribution des gains.

Troisième année consécutive de primes chez Ferrero

Signé en 2018 et entré en vigueur dès l’année fiscale 2018-2019, l’accord cadre a permis aux salariés des usines italiennes de Ferrero de bénéficier d’une prime de plus de 2.000 euros chaque année. Avant la crise sanitaire et même durant celle-ci, en 2020, les résultats du groupe ont permis de la déclencher à chaque fois.

Avec quelques variations, les primes ont toujours été supérieures à 2.000 euros depuis leur instauration. Ferrero a donc distribué à ses 6.000 salariés plus de 36 millions d’euros de bonus en trois ans, défiscalisés. En 2021, la prime sera versée avec le salaire d’octobre 2021.


Paolo Garoscio