managementhebdo

​Michel Combes : 7,9 millions par Alcatel au final, mais 100 millions par Numericable



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 11 Septembre 2015 - 13:14

Retournement de situation dans l'affaire du bonus millionnaire que Michel Combes va recevoir pour son départ d'Alcatel-Lucent. Un bonus qui a fait scandale à droite comme à gauche jusque dans les rangs du Medef. Ce jeudi 10 septembre 2015 le conseil d'administration d'Alcatel-Lucent a finalement décidé de le réduire de moitié. Mais en même temps l'Obs dévoile le bonus d'arrivée de Michel Combes chez Numericable-SFR.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Michel Combes, ancien PDG d'Alcatel-Lucent, devait toucher 13,7 millions d'euros de bonus pour son départ de l'entreprise. Un bonus fortement critiqué notamment car le sauvetage clamé d'Alcatel-Lucent s'est fait au détriment de 10 000 emplois dans le monde. Un scandale, d'ailleurs, dont Alcatel-Lucent se serait bien passée.

Finalement, face à la pression et après que Michel Combes lui-même aie déclaré qu'il était prêt à baisser ce bonus, le conseil d'administration d'Alcatel, réuni ce jeudi 10 septembre 2015 au soir, a décidé de réduire le bonus. Michel Combes ne touchera que 7,9 millions d'euros pour son départ de l'entreprise. Une bonne nouvelle qui toutefois ne va pas sans un potentiel nouveau scandale ou presque.

L'opérateur Numericable-SFR a en effet recruté Michel Combes pour qu'il devienne son nouveau directeur général. Le poste était occupé par Patrick Drahi, président également d'Altice, la maison-mère de l'opérateur, qui a décidé de le laisser pour se concentrer sur sa holding. Et ce recrutement irait avec un "Golden Hello" millionnaire.

Selon l'Obs, qui dévoile l'information non commentée par Altice qui en appelle à la législation hollandaise (la holding est basée à Amsterdam), Michel Combes recevrait de la part de Numericable-SFR des stock-options pour une valeur de 100 millions d'euros. C'est en tout cas ce que disent les rumeurs.

En ce sens, on comprend mieux pourquoi Michel Combes était prêt à abandonner une partie de son bonus de sortie...




Dans la même rubrique :
< >