managementhebdo

​Le salaire minimum en Allemagne va poser problème aux transporteurs polonais



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 2 Octobre 2015 - 14:00

L'introduction du salaire minimum en Allemagne, qui sera tout de même inférieur au SMIC français, est une véritable révolution Outre-Rhin. Fortement attendu par les salariés et craint par les entreprises (qui ont toutefois plusieurs années pour se régulariser en fonction des accords de branche), il risque d'avoir un effet imprévu sur... le secteur du transport routier polonais.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Ce jeudi 1er octobre 2015 un rapport du cabinet Deloitte demandé par le syndicat des transporteurs polonais les fait trembler : l'effet du salaire minimum en Allemagne pourrait être catastrophique pour le secteur. Selon le rapport, en effet, les salaires sur le territoire allemand risquent "d'augmenter de 113%" pour les transporteurs polonais. De fait les transporteurs se retrouveraient avec une "marge négative" dans 42% des cas. Et pourraient fermer.

La fermeture de 42% des entreprises de transport en Pologne serait un coup dur pour l'économie et la population locale alors même que plusieurs autres lois du même type sont en cours de promulgation en Europe. Parmi celles-ci la Loi Macron qui pourrait toucher les transporteurs polonais faisant du "cabotage" entre deux villes françaises. L'Italie ou encore les Pays-Bas pourraient copier le modèle allemand.

Ce même modèle a fait l'objet d'une procédure d'infraction contre l'Allemagne par la Commission Européenne mais pour l'instant rien n'a été décidé. Les contrôles, en Allemagne, restent assez rares donc il n'y a pas de réel conflit à ce jour mais la question reste en suspens.

En France, la loi Macron pourrait obliger les transporteurs à avoir un représentant et des bureaux sur le territoire ce qui serait un coût insupportable pour des entreprises très petites. 90% des transporteurs polonais ne comptent qu'entre un et quatre salariés.




Dans la même rubrique :
< >