managementhebdo

Tim Cook : un salaire trop élevé pour le fonds souverain norvégien



Mardi 1 Mars 2022 - 08:46

Le fonds souverain norvégien fait généralement la Une des médias grâce à sa résilience et ses résultats record. Mais dimanche 27 février 2022, il a décidé d’annoncer qu’il s’opposerait à la proposition de rémunération de Tim Cook, le patron d’Apple. Une décision qui pourrait être tout simplement symbolique.


Tim Cook, trop payé ?

Pixabay/Pexels
Pixabay/Pexels
La décision est historique, même si elle n’aura probablement pas de conséquences sur les décisions du Conseil d’Administration d’Apple : les résultats de Tim Cook à la tête de l’entreprise sont indéniables, le géant de Cupertino ayant même été la première entreprise à franchir la barre des 3.000 milliards de dollars de capitalisation en 2021.

Pour autant, le fonds norvégien, le plus gros fonds souverain du monde qui détient, entre autres actifs, 1,03% du capital d’Apple, devrait voter contre les rémunérations des dirigeants d’Apple lors de l’Assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 4 mars 2022. Un vote consultatif qui représente surtout l’occasion pour le fonds de déclarer que le patron d’Apple est, à son goût, trop payé.

Des avantages en nature trop élevés

Pour l’année 2021, Tim Cook aurait reçu des actions d’Apple pour 82 millions de dollars, une prime en numéraire de 12 millions de dollars et un salaire de 3 millions de dollars. Un total de près de 100 millions de dollars, en large majorité en actions, qui a soulevé des questions : le fonds souverain norvégien demande qu’Apple s’assure que « toutes les rémunérations ont un rationalité claire ».

Mais ce qui semble poser problème, ce sont surtout les avantages accordés à Tim Cook et qui auraient été largement supérieurs à ceux accordés aux entreprises comparables. Notamment, Apple aurait dépensé 630.630 dollars pour la sécurité personnelle de son patron en 2021 et, surtout, accordé une enveloppe de 712.488 dollars pour l’utilisation d’un jet privé personnel.


Paolo Garoscio