managementhebdo

Ferrari cherche 5 managers, 5 300 jeunes diplômés postulent



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 17 Janvier 2014 - 17:58

Les postulants n’ont en effet pas le profil classique du manager mais viennent des plus grandes écoles du monde. Parmi les 5 300 postulants à ces cinq places chez Ferrari on trouve des diplômés d’Harvard, d’Oxford ou du MIT de Boston qui côtoient les diplômés des polytechniques de Paris, Milan ou Turin. Il y a même des diplômés de la prestigieuse université de Tsinghua à Pékin preuve, s’il en faut, de l’attrait du groupe et de la marque.


Ferrari cherche 5 managers, 5 300 jeunes diplômés postulent
La marque Ferrari n’est pas seulement une marque de voitures, elle est une légende avec une histoire prestigieuse, une notoriété mondiale et, surtout, une aura. Alors quand Ferrari cherche cinq nouveaux managers, les postulants sont plusieurs milliers. Mais ce n’est pas la faute à la crise.

La sélection des profils se fait grâce au Ferrari Graduate Program qui permet au constructeur de sélectionner les meilleurs profils qui auront la chance de travailler pour le cheval de Maranello et côtoyer de grands champions tels que Schumacher ou Barrichello.

Lors de la première phase, qui s’est déroulée uniquement sur internet, de 5 300 les postulants ont été réduits drastiquement : ils ne seront que 96 à être accueillis personnellement par le staff de Ferrari pour les entretiens individuels. Là seront étudiés les profils autant sur le plan des diplômes que sur le plan de l’innovation ou de la capacité à résoudre les divers problèmes techniques, technologiques et entrepreneuriaux qui peuvent se présenter chez le constructeur.

Après ces entretiens qui se terminent le 22 janvier 2014, un énième écumage des profils donnera les quatre équipes de dix personnes qui iront à l’épreuve finale : deux jours d’évaluation, en février, pour tester en situation réelle la préparation et l’envie de chaque candidat.

Les cinq candidats choisis parmi les 40 admis à ces deux jours d’épreuves commenceront les stages de formation en avril, à Maranello, où le constructeur leur donnera également de quoi se loger.