managementhebdo

Facebook va donner plus de congés aux employés en cas de deuil



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 10 Février 2017 - 16:08

Les employés de Facebook seront, dès ce mois de février 2017, plus protégés contre les aléas de la vie et les événements tragiques qu’ils peuvent, malheureusement, devoir traverser. C’est la volonté de Sheryl Sandberg, COO de Facebook, qui a également été endeuillée en mai 2015 lorsque son mari est décédé de manière inattendue. Elle a pu bénéficier de congés pour faire le deuil et veut en faire profiter également les autres employés de l’entreprise.


En cas de deuil, l’événement le plus tragique, les employés de Facebook bénéficieront « avec effet immédiat » de 20 jours de congés payés en cas de décès d’un membre de la famille très proche et de 10 jours en cas de décès d’un membre de la famille « étendue ». Une bonne nouvelle qui leur permettra de surmonter ce moment difficile.

Mais ce n’est pas tout : Facebook va également améliorer les congés payés pour s’occuper de sa famille, notamment en cas de maladie. Si un proche direct est malade, comme lorsqu’il a une grippe, Facebook va concéder trois jours de congés payés. Idéal pour les employés qui ont des enfants ou des personnes âgées à charge.

Concernant les maladies graves, Facebook va étendre les congés payés accordés à ses employés jusqu’à 6 semaines. L’entreprise va bien évidemment compter sur la coopération de tout un chacun pour ne pas abuser de ces nouvelles possibilités. Facebook est une des premières entreprises à mettre en place ce type de sécurité pour les proches malades.

Sheryl Sandberg, qui s’est félicitée de la décision, a déclaré qu’elle espère que « d’autres entreprises nous rejoindront ou prendront des décisions similaires, car les familles américaines méritent d’être soutenues ».

Aux Etats-Unis, les droits des travailleurs sont en effet moins importants qu’en France. La loi prévoit, par exemple, des congés maternité pour un minimum de 12 semaines mais n’oblige les entreprises à en faire des congés payés. Les entreprises de la Silicon Valley, toutefois, ont quasiment toutes opté pour les congés maternité payés pour leurs employés.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Avril 2020 - 08:15 La bise au travail ne survivra pas au coronavirus