managementhebdo

Ecologie : le gouvernement teste une indemnité kilométrique pour les trajets maison-travail à vélo



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 6 Juin 2014 - 09:32

La lutte contre le réchauffement climatique ne passe pas seulement par les grandes décisions mais également par les petites. Par exemple par l’incitation pour l’employé d’aller au travail non pas en voiture mais en vélo. C’est bon pour la santé, c’est écologique et, en plus, ça rapporte. Forcément, car on y met tout de même plus de temps.


cc/flickr/collinox
cc/flickr/collinox
En France le principe n’est pas encore très connu mais, s’il s’avérait un succès, il pourrait être rapidement adopté par de nombreuses entreprises, surtout des grands groupes et surtout dans les grandes villes : l’indemnité kilométrique en cas de trajet maison-travail en vélo plutôt qu’en voiture.
 
Le principe est très simple : si l’employé se rend à son travail en vélo, alors l’entreprise lui reverse 0,25 euro par kilomètre parcouru. Et cela aurait un double but.
 
D’une part, il y a une sorte d’inégalité au sein des entreprises : les employés qui se rendent au travail en voiture bénéficient d’une indemnité alors que ceux qui se rendent au travail en vélo (et par-là ne polluent pas) mettent plus de temps et ne touchent rien. C’est injuste et cette indemnité veut palier cette injustice.
 
D’autre part, cela pourrait inciter certains employés à préférer le vélo à la voiture. Plus économique et écologique, non seulement il permettrait de faire un peu de sport mais en plus il permettrait de toucher un peu plus d’argent à la fin du mois (argent qui n’est pas une compensation de l’essence dépensée mais bien un gain net).
 
Ainsi, en France, 19 entreprises ont, à partir du lundi 2 juin, entamé une expérimentation de cette indemnité en partenariat avec le gouvernement. Au total, quelques 10 000 employés seraient concernés dans toute la France. Si l’expérimentation est concluante, le gouvernement pourrait généraliser la mesure définitivement.
 




Dans la même rubrique :
< >