managementhebdo

49% des Français sont gênés pas les nuisances sonores au travail



Vendredi 8 Octobre 2021 - 10:10

Selon une enquête de l’Ifop, réalisée auprès d’un échantillon de 1663 personnes représentatif de la population française, pour la Journée nationale de l’audition, près d’un Français sur deux se dit gêné par les nuisances sonores sur leur lieu de travail.


Deux tiers des employés de l’industrie gênés par les nuisances sonores

Ono Kosuki/Pexels
Ono Kosuki/Pexels
Sur les 1663 personnes interrogées, un tiers se dit gêné de temps en temps par le bruit sur le lieu de travail et 16% sont gênés tout le temps. Bien sûr, les nuisances ne sont pas égales suivant les secteurs. Ainsi, 67% des employés du secteur de l’industrie sont gênés par les nuisances sonores sur leur lieu de travail. Contrairement à ce que nous pourrions penser, le secteur en deuxième position est le secteur du commerce, où 58% se disent gênés par le bruit au travail, puis vient celui du BTP (53%).

Parmi les personnes en télétravail, soit 35% des personnes interrogées, 47% se disent gênés par le bruit principalement lorsqu’ils allaient travailler en présentiel. Moins d’un cinquième de ces personnes disait subir plus de nuisances sonores lorsqu’ils étaient en télétravail. Depuis qu’ils reviennent sur leur lieu de travail, après le confinement, 30% des personnes qui ont des jours de télétravail, trouvent que leur sensibilité au bruit a augmenté. 47% trouvent, en revanche, que leur sensibilité au bruit n’a pas changé.

Quels sont les impacts du bruit sur la santé et sur la vie professionnelle ?

60% des personnes interrogées estiment que le bruit et les nuisances sonores sur leur lieu de travail ont des répercussions en termes de fatigue, de lassitude et d’irritabilité. 55% estiment que cela a des répercussions en termes de stress, 43% trouvent que cela peut générer des troubles du sommeil et 33% pensent que cela peut générer des problèmes de surdité.

Depuis la crise sanitaire liée au Covid19, 70% des personnes travaillant en télétravail, ont déjà éprouvé des difficultés auditives lors d’échanges au téléphone et 62% ont déjà éprouvé les mêmes difficultés lors de l’échange avec leurs proches. Pour 43% de l’ensemble des personnes interrogées, le bruit et les nuisances sonores sur leur lieu de travail peuvent être à l’origine d’agressivité dans les échanges, 44% estiment que cela peut être la source d’incompréhensions avec les personnes qui les encadrent et 38% pensent que cela peut mener au repli sur soi. Ainsi 23% ont déjà demandé un équipement d’écoute approprié lorsqu’ils sont en télétravail et 11% ont déjà sollicité un arrêt de travail à cause de la gêne occasionnée par le bruit et les nuisances sonores au travail.


Paul Laurent