managementhebdo

​Hamdi Ulukaya, roi du yaourt grec, offre 10 % de sa société à ses employés



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 29 Avril 2016 - 15:49

Voilà une histoire qui a de quoi faire remonter la cote de popularité du patronat auprès des salariés : Hamdi Ulukaya, patron grec du groupe produisant les yaourts Chobani, a annoncé céder une partie de ses actions à ses employés. Certains d'entre eux, en fonction de leur ancienneté, deviendront ainsi millionnaires.


cc/pixabay
cc/pixabay
Le yaourt Chobani est un incontournable aux Etats-Unis et le succès de la marque le groupe la doit surtout à ses salariés. Hamdi Ulukaya, immigré turc âgé aujourd'hui de 43 ans, a décidé de faire profiter ces derniers du succès de son groupe en leur offrant une grosse partie de la société, environ 10 % du capital. Toutes ces parts étaient la propriété de M. Ulukaya qui va, ainsi, créer des millionnaires.

L'annonce a été rendue officielle mercredi 27 avril 2016 par Hamdi Ulukaya sur Twitter et a été rapidement encensée partout dans le monde. Hillary Clinton, candidate à la présidence des Etats-Unis, a salué l'initiative.

Le New York Times, qui se fait l'écho de l'initiative, précise que les salariés recevront une part en fonction de leur ancienneté dans la société créée en 1994. Pour le patron-donateur, c'est une manière de les protéger : si l'entreprise est vendue ils recevront eux aussi leur part du gâteau ; et si elle n'est pas vendue "ils travailleront encore plus pour construire l’entreprise mais aussi leur futur"

La raison de ce geste ? Hamdi Ulukaya l'explique clairement au New York Times : " Cela a toujours été mon rêve. Je veux me tourner vers eux et leur dire : "Vous, cette communauté et ce pays avez été bon envers nous. Je veux vous retourner cette faveur"."