managementhebdo

Un salarié placé au mauvais endroit coûte cher



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 25 Avril 2014 - 13:36

Le réseau social pour professionnels LinkedIn a commandé au cabinet d’audit PwC une étude concernant le coût d’un employé si celui-ci n’est pas affecté au bon poste. Le résultat de l’étude semble montrer que le coût est bien plus élevé qu’on ne le penserait pour l’économie mondiale, les pertes se chiffrant à plusieurs dizaines de milliards de dollars par an.


cc/Flickr/Lower Columbia College
cc/Flickr/Lower Columbia College
Dans le temps, lorsque les tâches étaient bien définies et que l’évolution des techniques, des technologies et des attentes étaient beaucoup plus lentes, un salarié avait une sorte de chemin « pré-fait » à suivre, identique à celui de ses prédécesseurs. Une carrière toute tracée qui permettait à l’entreprise de prévoir à l’avance les tâches confiées et de mettre les bonnes personnes à la bonne place.

Mais ce temps est révolu et les entreprises doivent désormais faire face au risque de plus en plus courant de voir certains de leurs employés affectés à des tâches qui ne leur conviennent pas. Un risque lié d’une part à une mauvaise appréciation des compétences mais qui peut également être due à une évolution dans le cœur du métier que les salariés concernés n’ont pas pu assimiler.

Or, selon PwC, la mobilité interne et externe est trop faible dans les entreprises aujourd’hui ce qui entraîne un coût important pour les entreprises. Pour la seule France, les salariés placés à des postes qui ne correspondent pas à leurs compétences coûte 3 milliards de dollars par an à l’économie.

L’adaptabilité et la mobilité s’avèrent donc être des qualités primordiales pour l’employé d’aujourd’hui et c’est à la fois aux recruteurs d’identifier ces qualités chez les potentiels futurs collaborateurs et aux entreprises de permettre des évolutions, que ce soit par des formations ou des évolutions de carrière.




Dans la même rubrique :
< >