managementhebdo

Titres restaurant : le plafond à 38 euros sera-t-il supprimé ?



Vendredi 30 Juillet 2021 - 08:25

Les confinements de 2020 et de début 2021, tout comme les fermetures administratives et les mesures sanitaires, ont conduit les salariés qui bénéficient des titres restaurant à cumuler des centaines d’euros sur leurs comptes, ne pouvant pas les dépenser ou ayant été contraints de travailler de la maison. Or, si le plafond a été augmenté pour leur permettre de les dépenser, la mesure n’était que temporaire.


Le plafond des titres restaurant porté à 38 euros

Pixabay/Free-Photos
Pixabay/Free-Photos
Pour permettre aux Français de dépenser les centaines d’euros cumulés sur leurs comptes carte titre restaurant, ou en chéquiers pour celles et ceux qui utilisent le format papier, le gouvernement avait annoncé en juin 2020, au moment du premier déconfinement, que le plafond de paiement était augmenté. Normalement de 19 euros par jour, il passait à 38 euros dans le cas de repas au restaurant (mais restait de 19 euros par jour pour les courses).

La mesure avait été dès le départ prévue comme temporaire... et la date limite approche : le 31 août 2021, théoriquement, le plafond de paiement devrait retomber à 19 euros. Et avec le plafond qui revient à la normale, la possibilité de payer le dimanche, permise exceptionnellement depuis le 30 juin 2020, devrait également disparaître.

Des titres restaurant qui périment, mais un changement à venir ?

Il en va de même pour l’allongement de la durée de validité des titres de 2020, que les Français n’ont pas pu dépenser. Censés périmer en février 2021, ils ont vu leur validité être prolongée là aussi au 31 août 2021. Et cet aménagement devrait également se terminer, sauf si le gouvernement en décide autrement.

Car, malgré tout, le télétravail a été maintenu comme une norme tout le deuxième semestre 2020 et le premier semestre 2021, la pandémie ne s’étant pas résolue. Les sommes cumulées en titres restaurants pourraient donc être perdues, mais l’exécutif serait en train d’évaluer la situation. Il promet de trancher durant la deuxième moitié du mois d’août sur de possibles changements de règles.


Paolo Garoscio


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Novembre 2021 - 10:59 5e vague de Covid-19 : le retour du télétravail ?