managementhebdo

Royaume-Uni : les salaires des PDG s'envolent, le reste du pays à la traîne



Vendredi 25 Août 2023 - 10:13

Alors que la majorité des Britanniques ressent les effets d'une inflation galopante, les PDG des plus grandes entreprises du pays ont vu leurs salaires augmenter de manière spectaculaire. En 2022, ces dirigeants ont gagné en moyenne 118 fois plus que le salaire médian d'un travailleur à temps plein au Royaume-Uni, une hausse significative par rapport à l'année précédente.


Une augmentation salariale qui fait débat au Royaume-Uni

Selon l’étude annuelle du High Pay Centre, publiée le 21 août 2023, les PDG des entreprises du FTSE 100, l'indice phare de la Bourse de Londres, ont vu leurs salaires augmenter en moyenne de 500.000 livres (586.000 euros) en 2022. Le salaire médian est ainsi passé de 3,38 millions de livres en 2021 à 3,91 millions l'année suivante. Cette hausse de 16% est la plus importante depuis 2017.

L'écart entre les salaires des PDG et ceux des autres salariés s'est également creusé. Le salaire médian des grands patrons est désormais 118 fois plus élevé que celui d'un travailleur à temps plein, contre 108 fois en 2021. Luke Hildyard, du High Pay Centre, s'est exprimé sur Reuters sur cette tendance, soulignant l'injustice d'un modèle économique qui privilégie les augmentations salariales des multi-millionnaires alors que de nombreux foyers britanniques peinent à joindre les deux bouts.

Le PDG d’AstraZeneca en haut du classement

Parmi les PDG les mieux payés, Pascal Soriot d'AstraZeneca arrive en tête avec un salaire de 15,3 millions de livres en 2022. D'autres dirigeants, tels que Charles Woodburn de BAE Systems ou Bernard Looney de BP, ont également touché des sommes colossales. Ces chiffres contrastent fortement avec la situation de nombreux travailleurs britanniques. En effet, bien que la croissance des salaires de base au Royaume-Uni ait atteint un taux record cette année, elle peine à suivre le rythme de l'inflation.

La question de la rémunération des dirigeants est un sujet de discorde depuis longtemps au Royaume-Uni, d'autant plus que la rémunération des travailleurs ordinaires augmente beaucoup plus lentement. Gary Smith, secrétaire général du syndicat GMB interrogé par Reuters le 22 août 2023, a souligné cette inégalité, suggérant que si le gouvernement est réellement préoccupé par l'inflation, il devrait envisager de plafonner les salaires exorbitants des PDG.


Paolo Garoscio


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Avril 2024 - 08:00 Daniel Baal prend la tête du Crédit Mutuel







Facebook
Twitter