managementhebdo

Discothèques : la réouverture autorisée, mais nombreuses resteront fermées



Vendredi 9 Juillet 2021 - 14:28

La fermeture des boîtes de nuit avait été annoncée en mars 2020 pour lutter contre la première vague de la Covid-19 que tout le monde, à l’époque, espérait être courte et, surtout, la seule. Trois confinements plus tard, l’heure de la réouverture est enfin arrivée pour les discothèques : vendredi 9 juillet 2021, elles peuvent rouvrir leurs portes. Mais la majorité resteront quand même fermées.


Réouverture des discothèques : le Pass sanitaire obligatoire

Pixabay/Activedia
Pixabay/Activedia
Si le gouvernement a maintenu la date du 9 juillet 2021 pour la réouverture des discothèques en France, cette dernière ne se fera pas sans un protocole sanitaire strict : le Pass sanitaire (vaccination, test PCR ou preuve de contamination) est obligatoire dès 50 clients. Et à cela s’ajoute une jauge de 75% pour à l’intérieur (100% à l’extérieur).

Or, cela pose des problèmes au secteur du divertissement nocturne : leur coeur de cible, les 18-25 ans, sont peu vaccinés. Pas prioritaires lors des premières phases de distribution des vaccins début 2021, ils n’ont pu obtenir une première dose qu’en mai 2021, difficilement. Or, le Pass sanitaire impose les deux doses de vaccin pour être valable. De quoi freiner les ardeurs des fêtards, qui se voient obligés de prévoir un test PCR moins de 48 heures avant de se rendre en boîte de nuit s’ils ne sont pas intégralement vaccinés.

75% des discothèques en France resteront fermées

Les patrons des boîtes de nuit sont donc très réticents à ouvrir leurs portes : la réouverture conduira à une baisse progressive des aides d’État, et ils ne sont pas convaincus d’avoir assez de clientèle, du fait du protocole sanitaire, pour survivre. « Sans touristes étrangers dans les grandes métropoles et avec toutes les contraintes, ils ont plutôt dans l’idée de rouvrir en septembre », explique au Parisien Aurélien Dubois, président de la Chambre syndicale des lieux musicaux, festifs et nocturnes.

Une tendance confirmée par Patrick Malvaës, président du SNDLL (Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs), qui estime que « trois quarts des boîtes de nuit » ne rouvriront pas cet été.


Paolo Garoscio


Dans la même rubrique :
< >