managementhebdo

Arrêts maladie : les fonctionnaires sont plus concernés que les autres



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 27 Novembre 2015 - 17:38

La dernière étude sur les arrêts maladies dévoilée par le ministère de la fonction publique en ce mois de novembre 2015 montre que les fonctionnaires seraient plus souvent malades que les salariés du privé. Des arrêts plus fréquents, certes, mais moins long et qui ne sont pas répartis également entre toutes les fonctions et toutes les tranches d’âge.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Ce sont les fonctionnaires territoriaux qui sont les plus malades : 35% ont été en arrêt maladie en 2013 selon l’étude. La fonction étatique est la moins touchée avec seulement 32% d’arrêts maladies sur une moyenne globale de 33% des fonctionnaires de France ayant demandé un arrêt maladie en 2013. Dans le privé, sur la même période, seuls 28% des salariés sont tombés malades.

Toutefois il est bon de signaler que dans la fonction publique ces arrêts ont été majoritairement (52%) inférieurs à 8 jours tandis que dans le privé seuls 46% ont été inférieurs à cette durée.

Parmi les fonctionnaires, comme parmi les salariés du privé, ce sont les femmes les plus touchées par les arrêts maladie : 37% chez les premiers et 32% chez les deuxièmes (contre, respectivement, 28% et 27% des hommes). A noter aussi que les seniors (plus de 50 ans) de la fonction publique n’ont été que 31% à demander un arrêt maladie en 2013 (mais cet arrêt est souvent de longue durée, plus d’un mois).

L’étude a mis également en exergue que la fonction occupée au sein du secteur publique change énormément le risque d’arrêt maladie. Ainsi ce sont les fonctionnaires travaillant dans l’action sociale et dans l’entretien et la maintenance qui tombent le plus souvent malades. Pour l’étude cela est dû à la pression psychologique pour les premiers et au travail pénible pour les seconds.
 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Novembre 2019 - 08:17 Cadres : heureux au travail mais en souffrance