managementhebdo

Apple perd sa vice-présidente à la diversité



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 17 Novembre 2017 - 13:54

A la suite des diverses critiques sur la diversité dans le monde de la high-tech, puis des différents scandales de harcèlement sexuel, les géants de la Silicon Valley ont tous mis en place des programmes de sensibilisation et des politiques d’inclusion. Apple en fait partie : en mai 2017 le groupe a nommé Denise Young Smith, anciennement à la tête des ressources humaines, en tant que vice-présidente à la


cc/pixabay
cc/pixabay
Denise Young Smith était entrée chez Apple en 1997 et a grimpé les échelons jusqu’à ce poste prestigieux : elle était directement en dessous de Tim Cook, PDG d’Apple. Mais elle a annoncé le 16 novembre 2017 qu’elle allait quitter la firme en décembre 2017.

La décision n’est pas liée à un problème en interne : Denise Young Smith a été nommée par la Cornell University pour créer, avec les étudiants de Cornell Tech, une nouvelle génération d’ingénieurs. Elle aura la charge de les sensibiliser dès les études et les premiers pas dans le monde du travail à la diversité entre hommes et femmes ainsi qu’entre les diverses nationalités et cultures.

Smith lancera ce programme en janvier 2018 raison pour laquelle elle quitte son poste au sein d’Apple. L’annonce tombe assez mal : dans son dernier rapport sur la diversité publié en novembre 2017 on apprend que si Apple a embauché des minorités sous-représentées la part des femmes dans l’entreprise n’a pas changé entre 2016 et 2017. Apple ne compte toujours qu’un tiers de femmes dans ses équipes.

Apple a déjà pensé au remplacement de Denise Young Smith : ce sera Christie Smith qui prendra en charge la diversité au sein du groupe. Elle a passé 17 ans au sein du cabinet Deloitte et était jusqu’à présent directrice des ressources humaines chez Grail. Ses fonctions, toutefois, seront placées sous la responsabilité de Deidre O’Brien, vice-présidente senior des ressources humaines, plutôt que directement sous Tim Cook.




Dans la même rubrique :
< >