managementhebdo

Voyages d’affaires : Airbnb offre désormais ses services



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 1 Août 2014 - 14:38

De nouveaux services lancés le 28 juillet 2014 par Airbnb visent les voyageurs d’affaires : de quoi attirer une nouvelle clientèle qui, bien qu’habituée aux hôtels avec plus ou moins d’étoiles, pourrait bien trouver là une nouvelle manière de voyager pour le travail. Et le tout en faisant baisser les notes de frais de leurs entreprises. Explications.


cc/Flickr/effie yang
cc/Flickr/effie yang
Airbnb s’attaque à une nouvelle clientèle jusqu’alors complètement oubliée par le spécialiste de l’hébergement chez l’habitant : les voyageurs d’affaires. Avecv l’aide de l’entreprise de gestion de notes de frais et d’organisation de voyages d’affaires Concur, Airbnb espère faire mouche et trouver son public. Une idée intéressante.
 
Le principe est simple : au lieu d’aller dans un hôtel, le voyageur va chez l’habitant. Résultat : plus de convivialité mais également un prix largement inférieur, pour le plus grand plaisir de l’entreprise qui verrait ses frais à rembourser fortement réduits. Naturellement, cela ne s’applique pas à toutes les catégories de voyageurs mais surtout à ces employés qui doivent voyager mais ne peuvent pas se permettre des hôtels de luxe.
Au final, ce n’est même pas un pari risqué, si on en croit Airbnb : « Près de 10% des clients d'AirBnB voyagent déjà pour leurs affaires et les retours des voyageurs nous ont montré qu'un site dédié pour les voyageurs d'affaires était à un niveau élevé dans leur liste de souhaits » explique le site dans un communiqué. Le groupe n’a donc fait qu’aider la gestion de la chose.
 
Et pour ce faire, elle s’est alliée avec Concur et notamment son service Triplink permettant l’organisation de voyages d’affaires. Une note de frais liée à l’hébergement chez l’habitant est alors automatiquement générée pour faciliter la gestion comptable.
 
Mais Airbnb risque encore une fois de s’attirer les foudres des hôtels et des motels qui voient dans l’hébergement chez l’habitant une concurrence directe voire déloyale et qui se mobilisent de plus en plus pour bloquer la start-up.
 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 11:04 Salaire : 18,1 euros brut de l'heure en moyenne en 2018