managementhebdo

Un algorithme nommé au conseil d’administration de Deep Knowledge Ventures



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 16 Mai 2014 - 14:15

L’information peut faire sourire les plus technologiques et faire peur aux plus traditionnalistes, mais les faits sont là. Un algorithme siège désormais au conseil d’administration d’un fonds d’investissement dans ce qui pourrait bien être un premier pas vers quelque chose de courant dans les années à venir.


cc/flickr/sekundo
cc/flickr/sekundo
Que personne n’imagine là que nous ayons devant nous une première intelligence artificielle, il n’y a rien de conscient dans cette histoire. Même, pour certains spécialistes il s’agirait là plus d’un coup de publicité que d’autre chose. Mais il n’empêche que le fonds d’investissement basé à Hong-Kong Deep Knowledge Ventures a bien un ordinateur dans son conseil d’administration.

Plus précisément, il s’agit d’un algorithme baptisé Vital et développé par la société britannique Aging Analytics. Son but est de faire, en définitive, ce que font les collaborateurs des membres du conseil d’administration : analyser des données pour prendre la meilleure décision sur l’intérêt, ou non, d’investir dans telle ou telle société.

En analysant les données financières, les informations publiques et cliniques des produits et les brevets détenus par les sociétés en question, Deppe Knowledge Venture étant un fonds d’investissement spécialisé dans les médicaments contre les maladies liées au vieillissement, l’algorithme Vital va prendre une décision.

Selon la société, Vital aurait déjà donné son aval pour deux investissements.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 29 Juillet 2022 - 14:16 La prime carburant est doublée et élargie