managementhebdo

Télétravail obligatoire : pour tous les salariés, ou pas ?



Vendredi 31 Décembre 2021 - 08:18

La vague pandémique liée au variant Omicron, qui contamine plusieurs centaines de milliers de personnes par jour, a contraint le gouvernement à réinstaurer une mesure mal acceptée par les entreprises et les salariés : le télétravail obligatoire. Mais une question reste floue : est-ce que le télétravail va s’appliquer à tous les salariés qui le peuvent ?


Le télétravail calculé selon une « moyenne » ?

Pixabay/allser
Pixabay/allser
Mis en ligne le 30 décembre 2021 après les diverses discussions avec les partenaires sociaux, le nouveau protocole sanitaire en entreprise qui s’appliquera dès le 3 janvier 2022 prévoit le retour du télétravail obligatoire. Par rapport à la première version du document, un changement de taille risque de compliquer la mise en pratique d’une politique d’entreprise souple.

Initialement, le gouvernement avait prévu que les trois jours de télétravail obligatoire soient calculé en fonction d’une moyenne entre tous les salariés éligibles : de quoi permettre à certains, qui souffrent de l’isolement lié au travail à la maison, d’être plus présents que d’autres dans l’entreprise. Finalement, cette mesure est abandonnée dans le document final : les trois jours de télétravail obligatoire s’appliquent à tous les salariés, sans aménagement possible. Du moins, a priori

Des amendes pour les entreprises récalcitrantes

Selon les informations du journal Le Parisien, la question de la santé mentale des salariés et du risque de souffrance lié à l’isolement restent au centre des préoccupations du gouvernement. Ainsi, il semblerait qu’en cas de contrôle au niveau de l’application de l’obligation de télétravail, les agents se doivent de tenir compte de la souffrance des salariés et donc des possibles aménagements prévus au sein de l’entreprise.

Et des contrôles, il va y en avoir : Élisabeth Borne, dès jeudi 30 décembre 2021, a annoncé que des amendes pourront être infligées aux entreprises qui ne respectent pas le protocole. Des sanctions lourdes : 1.000 euros par salarié, avec un maximum de 50.000 euros.

Le télétravail obligatoire, en vigueur dès le lundi 3 janvier 2022, doit se poursuivre jusqu’au lundi 24 janvier 2022, sous réserve que la mesure ne soit pas prolongée.


Paolo Garoscio


Dans la même rubrique :
< >