managementhebdo

« Plusieurs centaines » de licenciements chez Scopelec



Vendredi 8 Juillet 2022 - 08:17

Après avoir perdu son plus gros contrat avec Orange, l’entreprise Scopelec a annoncé mercredi 6 juillet 2022, un plan de sauvegarde incluant le licenciement de « plusieurs centaines » d’employés.


Perte d’un gros contrat

Scopelec, le sous-traitant d’Orange pour la pose de la fibre optique, n’a pas vu son contrat avec le géant des télécoms français être renouvelé. Terminé fin mars 2022, ce contrat représentait près de 40% du chiffre d’affaires de Scopelec. En 2021, Orange a payé environ 475 millions d’euros à Scopelec pour la pose de la fibre optique en France et pour l’entretien du réseau de cuivre. 

Pour l’entreprise, elle a été prévenue trop tard de la prise de décision d’Orange de la perte du contrat et n’a donc pas pu anticiper ce manque à gagner. Scopelec a appris mi-novembre 2021, qu’en mars 2022, le contrat serait terminé. Le 30 juin 2022, Scopelec a présenté son plan de sauvegarde au Tribunal de commerce de Lyon. Celui-ci devrait être validé au mois de septembre 2022

Licenciement massif

L’entreprise de près de 3.600 employés a donc annoncé les licenciements de « plusieurs centaines » de salariés. « En conséquence de la perte des marchés Orange, l'entreprise va devoir malgré tout procéder au licenciement de plusieurs centaines de ses salariés, et cherchera à mettre en place une restructuration sociale respectant au mieux ses engagements sociétaux dans le cadre de la procédure de sauvegarde », explique Scopelec dans un communiqué.

Parmi les licenciements, Scopelec a également annoncé le départ du président du directoire de l’entreprise, Thomas Foppiani. « L'entreprise salue le travail effectué par Thomas Foppiani durant tout son mandat et particulièrement pendant les sept derniers mois tendus qui l'ont vu œuvrer à une solution avec l'État et Orange afin de faire valoir les droits légitimes de Scopelec et de préserver un maximum d'emplois possible, suite à la perte brutale de ces contrats ». Scopelec indique avoir « entamé les démarches » pour lui trouver un remplaçant.


Paul Laurent