managementhebdo

Plus de 4 jeunes sur 10 inquiets pour leur avenir



Vendredi 2 Juillet 2021 - 08:17

Si l’Insee a dévoilé une prévision de croissance supérieure aux attentes, à 6% en 2021, et que les indicateurs de la consommation ou l’activité semblent être passés au vert, les jeunes sont nombreux à avoir peur en l’avenir. De plus en plus nombreux, en fait, si on en croit le baromètre 2021 des Missions Locales publié le 1er juillet 2021.


De plus en plus de jeunes inquiets pour leur avenir

Pixabay/DanaTentis
Pixabay/DanaTentis
Les 436 Missions Locales répartis sur le territoire en France ont interrogé près de 39.000 jeunes en 2021, comme ils l’avaient fait en 2020. Il en ressort que malgré la sortie de la crise, la pandémie étant désormais relativement maîtrisée, l’avenir ne leur apparaît pas sous un meilleur auspice. Alors qu’en 2020, 33% des jeunes s’inquiétaient pour leur avenir, ils sont, en 2021, 42% à avoir cette même crainte.

L’emploi inquiète tout particulièrement : « 77% déclarent avoir peur de ne pas trouver un emploi à cause de la crise », écrit l’Union Nationale des Missions Locales dans son communiqué de presse. Et l’inquiétude de l’emploi est même arrivée en première place des faits anxiogènes chez les jeunes (57%), loin devant l’ennui (45%), les problèmes d’argent (44%) et même l’isolement (40%).

Les Missions Locales : un rôle fondamental pour les jeunes

Face à ces problématiques inédites du fait de la crise, les Missions Locales ont joué un rôle majeur auprès des jeunes de 16 à 25 ans dont elles se sont occupées. Sandrine Aboubadra, déléguée générale de l’UNML, souligne en effet que « les jeunes constituent la catégorie de la population la plus vulnérable lors des périodes de crise, plus sujets à une précarité économique, sociale ou psychologique » et remarque « l’attention particulière » qui a été portée au maintien de l’accompagnement.

Un accompagnement qui a porté ses fruits, puisque plus de 70% des jeunes déclarent avoir pris confiance en eux grâce à leur Mission Locale et à l’accompagnement. 40,7% des interrogés expliquent avoir trouvé « une aide pour sa vie quotidienne » et près de 40% « une orientation ». Ainsi, ils sont près de trois quarts à déclarer que, grâce à leur Mission Locale, ils ont avancé dans leurs projets, et plus de 85% à être satisfaits.


Paolo Garoscio


Dans la même rubrique :
< >