managementhebdo

L'absentéisme dans les entreprises en progression à cause de la crise sanitaire



Vendredi 3 Septembre 2021 - 09:38

Les conséquences du Covid-19 ont eu un effet significatif sur l'absentéisme dans les entreprises. Les salariés ont dû poser davantage d'arrêts de travail pour faire face l'an dernier.


Les arrêts de travail en hausse

Pixabay/Free-Photos
Pixabay/Free-Photos
Le taux d'absentéisme dans les entreprises a grimpé l'an dernier. L'étude du cabinet Gras Savoye Willis Tower, qui se base sur les données fournies par la Sécurité sociale, a calculé un taux de 5,04% en 2020, contre 4,18% l'année précédente. Une augmentation significative qui s'explique par les arrêts de travail nécessaires pour garder les enfants à la maison (les écoles ont dû fermer pendant de longues semaines).

Les personnes les plus vulnérables ont également dû poser des arrêts de travail. Avec 6,08%, les femmes présentent un taux d'absentéisme plus élevé que les hommes (4,52%). En revanche, c'est bien l'absentéisme des hommes qui progressé davantage, de 23%, alors que celui des femmes a été plus contenu (+17%).

Dégradation « durable »

Un employé sur trois a été arrêté en 2020, soit six points de plus qu'en 2019 ! C'est le signal très clair de l'impact de la crise sanitaire sur les capacités de travailler. La part des accidents du travail et des maladies professionnelles est resté stable dans le taux global d'absentéisme, ce qui n'est pas étonnant : pandémie ou pas, les chiffres dans ces catégories évoluent peu d'une année sur l'autre. Par contre, les arrêts maladies ont véritablement explosé en 2020 : +43%. Là aussi on peut y voir un lien de cause à effet direct avec la pandémie, les salariés ayant subi comme tous les Français les effets sur la santé de la Covid-19.

Le cabinet indique que la tendance pour cette année est aussi orientée vers davantage d'absentéisme dans les entreprises. Une dégradation « durable », selon Gras Savoye Willis Tower, car les répercussions de la pandémie auront des effets de long terme sur les salariés. C'est une nouvelle réalité à laquelle les entreprises devront trouver des réponses.

 


François Lapierre


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Novembre 2021 - 10:59 5e vague de Covid-19 : le retour du télétravail ?