managementhebdo

​Volkswagen : 30 000 emplois supprimés d'ici 2020



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 18 Novembre 2016 - 13:39

Le DieselGate n'a pas encore fini de faire des dégâts chez les constructeurs automobiles, plusieurs grandes marques sont encore sous le coup d'enquêtes ou attendent de savoir si les autorités vont porter plainte contre elles, que Volkswagen, chez qui tout a commencé, doit faire les comptes. Le groupe, qui a accepté de payer 14 milliards de dollars pour clore le volet civil de l'affaire du DieselGate aux Etats-Unis, a annoncé un plan de suppression d'emplois sans précédents.


cc/pixabay
cc/pixabay
Le plan que les actionnaires de Volkswagen ont dû accepter est sans précédents pour le groupe allemand : le DieselGate a miné la confiance des clients et plusieurs enquêtes sont en cours. Volkswagen s'attend à devoir encore payer très cher le fait d'avoir installé un logiciel truqueur sur ses moteurs.

Vendredi 18 novembre 2016, dans la matinée, ce plan a été dévoilé. Il prévoit des économies d'échelle atteignant 4 milliards d'euros par an d'ici 2020. Un plan très rapide donc, qui ne manquera pas d'être fortement critiqué : le groupe compte supprimer des dizaines de milliers d'emplois partout dans le monde, comme o pouvait s'y attendre.

Pas moins de 30 000 emplois, dont 20 000 environ en Allemagne, seront supprimés. Mais les syndicats ont fait peser toute leur puissance et il devrait y avoir que très peu de licenciements : le gros des suppressions se fera par des départs à la retraite non remplacés et des départs volontaires. En outre les sites de productions seront concernés. L'Amérique du Nord et le Brésil devraient être les plus touchés en termes de suppressions d'emplois secs car les ventes se sont effondrées sur ces marchés.

Volkswagen a également annoncé sa stratégie pour le futur, une stratégie déjà dévoilée lors du mondial de l'Auto 2016 : le groupe va investir massivement dans la voiture électrique qui s'annonce comme le futur de l'industrie automobile.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Avril 2020 - 08:15 La bise au travail ne survivra pas au coronavirus