managementhebdo

Télétravail : près de la moitié des salariés ont vu leur charge de travail augmenter



Mardi 7 Septembre 2021 - 08:22

Selon une enquête réalisée par la CGT, 46% des salariés en télétravail ont noté une hausse tant de leur charge de travail que de leur temps de travail, comparé à l’époque où ils allaient travailler au bureau.


En télétravail, le droit à la déconnexion se fait illusoire

Le télétravail, est-il plutôt apprécié ou plutôt détesté par les salariés ? Une grande enquête de la CGT, dont les résultats ont été publiés le 6 septembre 2021, nous apprend que globalement, 83% des salariés vivent bien leur télétravail, dont plus de la moitié « très bien » (43% du total). Dans le même temps, 17% vivent mal le télétravail. Avec le passage en télétravail, le temps de travail et la charge de travail ont évolué pour la plupart des salariés, 46,5% notant une hausse de la charge de travail et 46,8% une hausse du temps de travail (dont 17,9% « de manière notable »). Mais il y a aussi ceux pour qui le temps de travail et la charge de travail ont baissé, c’est le cas de 34% des salariés ayant adopté le télétravail.

Pour certains, le télétravail est aussi synonyme de sollicitations en dehors des heures de bureau. Et le phénomène est loin d’être marginal. Plus d’1 répondant sur 10 reçoit « tout le temps » des sollicitations par mail en dehors de ses heures de travail. Pour un quart (24,9 %) des répondants, il s’agit de sollicitations régulières, au moins un jour sur deux. Les sollicitations par SMS et messagerie instantanée sont encore plus courantes : 47,8% des salariés en reçoivent en dehors des heures de bureau, dont 9,4% et 38,4% parfois.

Des pauses plus courtes et en moindre nombre, un constat partagé par 1 salarié en télétravail sur 2

Pour 1 salarié en télétravail sur 2 (52%), ce mode d’organisation est également synonyme d’un moindre nombre de pauses. En particulier, 46% indiquent que leurs pauses en journée et le midi sont plus courtes en télétravail qu'en présentiel. Enfin, les trois quarts des salariés indiquent que leurs employeurs n’évaluent pas leur temps de travail. Néanmoins, de bonnes choses sont également au rendez-vous puisque 72% des salariés en télétravail déclaraient pouvoir adapter leurs horaires.

Le télétravail est synonyme d’un gain d’efficacité pour 70% des salariés le pratiquant, seuls 16% étant de l’avis contraire. Même chose s’agissant de la fatigue : si plus de la moitié des salariés déclarent être moins fatigués en télétravail qu’en présentiel, 32% affirment qu’au contraire, le télétravail implique pour eux une plus grande fatigue. Enfin, lorsqu’ils sont en télétravail, près de la moitié (48%) des salariés ont le sentiment de rater davantage d’informations importantes, tandis que 43% des salariés estiment ne rater « ni plus ni moins » d’informations importantes.


Anton Kunin


Dans la même rubrique :
< >