managementhebdo

Pourquoi les profils atypiques pourraient être de plus en plus recherchés



Vendredi 25 Janvier 2019 - 14:17

Unique(s) est le nouvel ouvrage de Alexandre Pachulski . Le cofondateur de Talentsoft y présente ses envies pour construire la future société apprenante. Selon lui, face aux changements, les profils atypiques sont les plus à même de s'adapter.


L'entreprise pourrait s'inspirer du fonctionnement des écoles alternatives

Alexandre Pachulski se demande dès le titre de son nouvel ouvrage : Et si la clé du monde de demain, c'était nous ?  Ainsi, dans Unique(s), le cofondateur de Talentsoft tente de proposer un nouveau projet de société. Il estime que la fonctionnement de l'entreprise doit s'inspirer des systèmes qui existent déjà ailleurs, comme l'enseignement.

Dans une interview, il explique que l'entreprise peut même trouver de bonnes idées dans les écoles alternatives de type Montessori :  « elles ont une force en commun : elles se focalisent sur chaque individu en tant qu’être singulier. »

Les profils atypiques pourront facilement s'adapter

Et pour pouvoir s'adapter aux changements de la société, les entreprises doivent elles aussi évoluer. Selon un rapport de Dell et d'un think tank californien, le passage à l'intelligence numérique cognitive va profondément modifier notre notion du travail : 85% des emplois en 2030 n'existent même pas encore aujourd'hui. 

Pour Alexandre Pachulski, l'entreprise aura donc « intérêt à recruter des profils atypiques car ils sont déjà entraînés à s’adapter à des situations nouvelles. » Au final, il conclut : « Les questions de la quête de sens et du bien-être se font de plus en plus pressantes. » Cette future société qu'il imagine s'articule donc autour du concept de singularité.


Marie-Eve JAMIN


Dans la même rubrique :
< >