managementhebdo

Les salariés sont davantage satisfaits de la qualité des interactions en entreprise



Mardi 3 Novembre 2020 - 12:05

Si la crise sanitaire a eu des effets positifs, le domaine des interactions en entreprise est certainement le domaine où ils sont les plus apparents.


54% des salariés trouvent qu’il est devenu plus facile de collaborer en interne

Une crise sanitaire, est-elle synonyme de panique ou de relations apaisées entre collègues ? Selon un sondage réalisé par Qualtrics, une société spécialisée dans l’experience management, 45% de salariés français déclarent que leur entreprise les écoute mieux qu’avant la crise. 78% d’entre eux déclarent d’ailleurs qu’il est important pour eux que leur employeur les consulte au sujet des actions à mettre en place pour qu’ils se sentent en confiance au bureau.

Globalement, 47% des salariés interrogés trouvent que les interactions entre les équipes dirigeantes et les salariés s’est améliorée depuis le début de la crise, et 54% trouvent qu’il est plus facile de collaborer en interne. Par ailleurs, 33% ont trouvé qu’il est devenu plus facile de communiquer avec les clients.

Les salariés sont demandeurs de flexibilité dans leur travail

Toujours est-il que les salariés français se sentent moins considérés au sein de leur entreprise comparé aux salariés des autres pays. Un tiers d’entre eux ne se sentent pas considérés ou très peu, contre seulement 14% des salariés allemands et 24% des Britanniques.

Interrogés sur ce qui leur permettrait de se sentir plus considérés par leurs managers, les salariés français ont répondu que c’est le fait d’avoir bénéficié de davantage de flexibilité dans leur façon de travailler. Cependant, en étant réalistes, seuls 33% s’attendent à ce que cette flexibilité perdure au-delà de la crise. C’est d’ailleurs le pourcentage le plus faible des pays étudiés (il est de 43% en Allemagne et de 49% au Royaume-Uni).

Cette étude a été réalisée par Qualtrics auprès de 874 salariés français au cours du mois de juillet 2020 dans 8 grands secteurs de l’économie : Tourisme, Technologie, Automobile, Distribution, Banque et Assurance, Fonction Publique, Santé et Éducation.


Anton Kunin


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Novembre 2020 - 14:53 Arrêts de travail : le pire est à venir