managementhebdo

Les salariés français de plus en plus en détresse psychologique



Vendredi 10 Mars 2023 - 13:24

Hausse des prix, salaires qui stagnent, pression sur le lieu de travail, inquiétudes… les salariés français ne vont pas bien. C’est ce que révèle une étude menée par le cabinet Empreinte humaine, spécialisé dans la qualité de vie au travail, et publiée le 9 mars 2023. De plus en plus de salariés se déclarent en détresse psychologique en France.


Près de la moitié des salariés se disent en détresse psychologique

Le chiffre est en hausse de 3% par rapport à juin 2022, et il a de quoi inquiéter les entreprises. Selon l’étude d’Empreinte humaine, 44% des salariés français déclarent être en détresse psychologique. Et pour plus d’un sur dix (14%), cette détresse est même jugée « élevée ».

Et si pour une minorité leur emploi n’est pas la source de leurs difficultés, c’est bien le cas pour 74% des sondés, que ce soit intégralement ou partiellement. Ce qui n’empêche pas les salariés d’être une large majorité (80%) à déclarer aimer leur travail. Et ils sont même 90% à juger qu’un bon travail est favorable à une bonne santé mentale. Mais les difficultés s’accumulent depuis mars 2020 et le premier confinement généralisé de la population. Après la crise sanitaire, l’inflation puis la guerre en Ukraine ont conduit à « 36 mois de détresse élevée », pour reprendre les termes du cabinet.

La réforme des retraites et le report de l’âge légal de départ inquiètent

Sans surprise, la nouvelle édition du baromètre ne manque pas de se pencher sur la réforme des retraites, source de tensions sociales depuis plusieurs mois. 70% des salariés interrogés ont « peur de ne pas pouvoir tenir avec le recul de l’âge de départ » et autant disent être « angoissés » par l’idée de devoir travailler deux ans de plus.

Les populations les plus exposées aux risques psychosociaux ? Les jeunes de moins de 29 ans (55%) et les femmes (49%). Les managers aussi sont nombreux à déclarer un état de détresse (44%). Et le burn-out guette : 28% des salariés seraient touchés.


Paolo Garoscio


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Mai 2024 - 11:33 Quelles sont les priorités des RH en 2024 ?







Facebook
Twitter