managementhebdo

Les cadres français s’estiment mal payés



Vendredi 3 Juillet 2015 - 06:58

Les cadres français estiment qu’ils ne sont pas payés à la hauteur de leurs mérites. Ils signent même un record en la matière en Europe, d’après un baromètre Robert Walters.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
En France, six cadres sur dix s’estiment en effet mal considérés au moment de recevoir le chèque de fin de mois. C’est un record en Europe, selon cette enquête menée auprès de 6 500 cadres, dont 2 400 dans l’Hexagone. La frustration salariale est plus forte en France que partout ailleurs ; les cadres irlandais suivent leurs homologues français avec 55% qui s’estiment mal rémunérés. Les cadres belges, suisses ou luxembourgeois sont parmi les plus satisfaits (35% seulement pensent qu’ils sont mal payés).

Les cadres français sont réticents à faire des concessions à leurs employeurs. 38% refuseraient ainsi un salaire fixe plus bas, peu importe l’avantage fourni en contrepartie. Une intransigeance qui ne se retrouve pas ailleurs : en Europe en moyenne, ce chiffre n’est que de 20%. 28% des cols blancs français pourraient en revanche accepter une baisse du fixe si cela leur permettait d’améliorer la conciliation entre vie privée et vie professionnelle.

Un cadre français sur deux (51% précisément) ont une préférence pour un CDI, plutôt qu’un CDD dans un emploi de rêve : leur préférence va à la sécurité de l’emploi plutôt qu’au challenge. Malgré tout, trois cadres français sur quatre continuent de croire en leur vie professionnelle — faut-il lire ici un des effets du paradoxe français, l’un des pays les plus pessimistes au monde ?


Olivier Sancerre


Dans la même rubrique :
< >