managementhebdo

Le création d'entreprises marque le pas en octobre



Samedi 16 Novembre 2019 - 22:03

Alors que les incertitudes qui pèsent sur l'économie n'avaient eu aucun effet sur le rythme de la création de nouvelles entreprises en France, en octobre l'Insee a enregistré un petit trou d'air. La tendance reste toutefois largement positive.


Immatriculations en hausse de 1% seulement

En octobre, la croissance globale des créations de nouvelles entreprises a été de 1% seulement pour un total de 71.427 entités sur les douze derniers mois. C'est une progression en net recul par rapport au rythme enregistré au mois de septembre, qui avait été de 4,5%. Les micro-entreprises en particulier ont marqué le pas avec une baisse inattendue de -0,4% (soit 33.499), alors que la croissance avait été très vigoureuse en septembre (+7,3%). Si les micro-entreprises ont tiré le rythme de création vers le bas en octobre, les entreprises classiques restent bien orientées avec une progression de 2,3%, pour un total de 37.929 nouvelles entités (+0,2 point par rapport à septembre).

Malgré cette baisse surprise, le rythme de création de nouvelles entreprises est particulièrement solide sur l'année puisqu'il s'affiche à 15,7%. Avec un tel taux, il est logique que toutes les catégories soient dans le vert, qu'il s'agisse des micro-entrepreneurs (+23,3%), des entreprises individuelles classiques (+11,5%) ou des sociétés (+8,1%). Globalement, ce sont donc les micro-entreprises qui représentent la plus forte croissance des immatriculations.

L'industrie manufacturière en pleine forme

L'Insee observe un véritable boom pour la création d'entreprises dans l'industrie, avec un chiffre en progression de 2,6% en octobre et de 45,1% sur le troisième trimestre, en comparaison de la même période l'année passée. C'est l'industrie manufacturière qui en bénéficie tout particulièrement. 

Le secteur du soutien aux entreprises est lui aussi en pleine forme, avec un total de 26.900 immatriculations supplémentaires. Les activités de conseil pour les affaires et la gestion affichent la plus forte croissance avec 6.900 créations. Les économistes surveilleront tout particulièrement l'évolution des prochains mois, alors que la croissance devrait subir un ralentissement au dernier trimestre (+0,2% seulement selon la Banque de France).


Olivier Sancerre


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 12:31 L'emploi salarié poursuit sa croissance au troisième