managementhebdo

2 chefs d’entreprise sur 5 envisagent de recruter un jeune diplômé



Mardi 21 Septembre 2021 - 08:54

38% des chefs d’entreprise déclarent avoir le projet de recruter un jeune diplômé au cours des douze prochains mois, et 32% l’ont fait au cours des douze mois écoulés, apprend-on d’un sondage Opinionway pour Wizbii.


1 chef d’entreprise sur 3 a embauché un jeune diplômé au cours des douze derniers mois

Même si 70% des chefs d’entreprise s’accordent pour dire que la situation des actifs est plus difficile aujourd’hui qu’il y a un an et que 16% craignent de devoir licencier certains employés dans les mois à venir, 38% de l’ensemble des dirigeants déclarent avoir le projet de recruter un jeune diplômé au cours des douze prochains mois. Mieux encore, ils sont 32% à l’avoir déjà fait au cours des douze mois écoulés. Dans l’absolu, 54% des chefs d’entreprise se disent prêts à recruter un jeune diplômé et 52% prêts à recruter un alternant, apprend-on d’un sondage Opinionway pour Wizbii.

L’alternance semble plus que jamais être une piste intéressante pour 72% des dirigeants. Un pourcentage quasi-identique de réponses en faveur de l’alternance (70%) est observé chez les jeunes : pour eux, l’alternance répond à la fois aux problématiques financières et de formation.

Les chefs d’entreprise ont une confiance quasi-absolue dans l’avenir de leur entreprise

Le même sondage nous apprend que la recherche d’un stage ou d’un emploi dans les prochains mois est une source de stress pour 55% des étudiants. Cet état d’esprit est à mettre en parallèle avec le fait que 42% des jeunes déclarent avoir été contraints de changer d’orientation professionnelle. Les difficultés des jeunes ne sont d’ailleurs pas étrangères aux chefs d’entreprise puisque 64% d’entre eux considèrent que les jeunes ont aujourd’hui une vie plus difficile que les générations précédentes.

Interrogés sur leur confiance dans l’avenir de leur entreprise, 93% des chefs d’entreprise se disent confiants. Ce sentiment est partagé par seulement 80% des jeunes salariés. Concernant leur confiance dans l’avenir de l’économie française en général, 65% des dirigeants et 58% des jeunes se déclarent confiants. À noter que les jeunes actifs sont 62% à se dire confiants, contre seulement 47% des étudiants.


Anton Kunin