managementhebdo

Vers une pénurie d'euros dans les distributeurs ?



Mercredi 15 Janvier 2020 - 01:01

La France va-t-elle subir une pénurie de billets de banque dans les distributeurs ? C'est la crainte que s'emploie à balayer la Banque de France dont plusieurs centres sont en grève.


Grève dans les centres fiduciaires

Les centres fiduciaires de la Banque de France sont un rouage essentiel à la circulation des billets de banque dans l'Hexagone. Les opérateurs y sont en effet chargés du triage, du reconditionnement, voire de la destruction des billets en fonction de leur usure. C'est via ces centres que les distributeurs automatiques sont alimentés en billets. Et s'ils sont en grève, la crainte est que ces distributeurs soient en pénurie… Or, ce lundi 13 janvier, la CGT a lancé un appel à l'arrêt du travail dans ces centres fiduciaires.

Il s'agit bien sûr pour le syndicat de protester contre la réforme des retraites, dont il exige le retrait. Deux sites ont répondu à l'appel de la CGT, celui de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, et de Sainghin-en-Mélantois, près de Lille (Nord). Selon l'organisation syndicale, 50% du personnel de ces deux centres sont en grève. La direction de la Banque de France évoque des taux de 15% de grévistes à La Courneuve et 11% à Sainghin-en-Mélantois.

La Banque de France se veut rassurante

Difficile dans ces conditions de parler de pénurie, même si ces deux sites représentent plus de 25% de la circulation de billets en France. Mais le réseau de centres fiduciaires de la Banque de France compte 37 sites répartis sur le territoire. Néanmoins, la CGT entend bien travailler à la raréfaction des billets dans les distributeurs, le syndicat veut en effet joindre les convoyeurs de fonds au mouvement et mise sur un effet d'entraînement. Le site de Lyon-Gerland pourrait ainsi prendre part à la grève.

De son côté, la Banque de France se fait rassurante : « il n’y a aucun risque de pénurie », explique l'institution monétaire. « Nous avons pris des dispositions pour avoir suffisamment de stock. Il faudrait que ce soit bloqué des mois entiers, ce qui est totalement illusoire », selon Erick Lacourrège, directeur général des services à l’économie et du réseau de la Banque de France. 


Olivier Sancerre


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Septembre 2020 - 10:42 L'Assurance maladie peine à endiguer la fraude