managementhebdo

Taxe Gafa : une seule entreprise française concernée



Lundi 8 Avril 2019 - 08:56

Le projet de loi concernant la "taxe Gafa" est débattu à partir de lundi 8 avril à l'Assemblée nationale. Sont concernées les entreprises qui réalisent plus de 750 millions d'euros de chiffre d'affaires dans le monde et plus de 25 millions d'euros en France.


Criteo, seule entreprise française concernée par la taxe GAFA

La taxe GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) est discutée à partir de lundi 8 avril à l'Assemblée nationale. Portée par Bruno Le Maire, elle est finalement une déclinaison nationale d'un projet que ce dernier aurait voulu européen. Le gouvernement a expliqué en faire un premier pas vers une "fiscalité du XXIe siècle, plus juste et plus efficace". Mais si certains pays voisins s'y opposent, le plus grand adversaire français est l'Amérique.

Les Etats-Unis ont usé de menaces et autres avertissements. Malgré tout, la France compte bien, coûte que coûte, taxer les géants du numérique. Parmi eux, une entreprise française : Criteo. Mais impossible de connaître précisément le nom de toutes les firmes concernées. . L'étude la plus précise publiée le 20 mars par Les Echos  chiffre à 27 le nombre de groupes touchés. On retrouve bien sûr les quatre Gafa, mais aussi des noms bien connus comme Alibaba, Ebay, Zalando, mais aussi Microsoft ou Uber.
 

La taxe GAFA concerne les entreprises qui réalisent plus de 750 millions de chiffre d’affaires dans le monde

Pour rappel, ​cette taxe GAFA doit concerner les activités numériques qui "créent de la valeur grâce aux internautes français". Elle concernera donc les grandes entreprises qui réalisent plus de 750 millions de chiffre d’affaires (CA) dans le monde, dont 25 millions en France. Elles seront alors taxées à hauteur de 3% sur leur CA sur les publicités en ligne, la vente à des tiers des données personnelles et l'"intermédiation" (mise en relation, par des plateformes, entre entreprises et clients).

Au final seule Criteo est concernée dans l'Hexagone. Créée à Paris en 2005 par son actuel PDG Jean-Baptiste Rudelle, Criteo travaille dans le ciblage publicitaire et s’est spécialisée dans l'étude des cookies et des habitudes de navigation des internautes. Le groupe est aujourd'hui implanté dans une quinzaine de pays et a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 2,3 milliards de dollars pour un bénéfice net de 96 millions de dollars.


Marie-Eve Wilson-Jamin


Dans la même rubrique :
< >