managementhebdo

Le fondateur d'Uber poursuivi par un investisseur



Jeudi 10 Août 2017 - 22:22

Travis Kalanick, le fondateur d'Uber, débarqué de l'entreprise il y a quelques semaines, n'est pas au bout de sa peine. Un des principaux investisseurs dans la société, Benchmark Capital, a décidé de poursuivre l'ex PDG.


La plainte ne prend pas de gants. Le fonds d'investissement poursuit Travis Kalanick pour fraude, violation de contrat et violation du devoir fiducial. Si Benchmark Capital obtenait gain de cause en justice, cela signifierait que le fondateur d'Uber perdrait son siège au conseil d'administration de l'entreprise, tuant ainsi dans l'œuf les velléités de retour à la tête d'Uber que Kalanick nourrissait depuis quelques jours.

Benchmark Capital n'en est pas à son coup d'essai. Le fonds avait déjà participé au départ forcé du PDG de la société en juin. Les tensions étaient restées fortes entre les deux parties, ce qui explique aussi le retard pris pour trouver un remplaçant au poste de CEO. Travis Kalanick détient 10% d'Uber, Benchmark 13% ; l'entreprise de mise en relation entre particuliers et chauffeurs de véhicule de tourisme.

Dans un communiqué, Travis Kalanick estime que cette plainte n'a aucun fondement et qu'elle est « criblé de mensonges et de fausses allégations ». Le créateur d'Uber assure que Benchmark Capital n'a pas à cœur les intérêts d'Uber et de ses employés, mais uniquement les siens propres. La plainte du fonds ne viserait qu'à réduire Kalanick au silence. L'affaire est donc loin d'être terminée entre les deux.


Olivier Sancerre

Tags : uber