managementhebdo

La marque DS en difficulté en Chine



Dimanche 1 Décembre 2019 - 18:54

Le groupe PSA rencontre depuis plusieurs années de sérieuses difficultés en Chine : les ventes du constructeur automobile accusent un recul important, alors que le pays est le premier marché mondial.


PSA et son partenaire chinois vendent leurs participations

Pour lancer la gamme DS en Chine, PSA et son partenaire chinois Changan ont créé une coentreprise, Capsa. Malheureusement, les véhicules de la marque haut de gamme n'ont pas trouvé leur public : il s'est vendu 1.800 immatriculations neuves DS l'an dernier en Chine, sur un marché qui a atteint 20 millions d'unités. Difficile dans ces conditions de poursuivre une aventure qui coûte cher sans que PSA puisse récolter les fruits de ses investissements. C'est pourquoi le groupe automobile et Changan ont décidé de vendre les parts qu'ils détenaient dans Capsa.

Cette cession conjointe ne remet pas en cause la présence de DS en Chine, précisent les deux partenaires. Une relance de la marque semble toutefois indispensable au vu de sa quasi-absence sur le marché chinois. Plus globalement, le contexte est défavorable pour PSA sur ce marché extrêmement profitable, mais aussi très complexe. Les ventes des différentes marques du groupe se sont effondrées : PSA n'a vendu que 64.000 unités en Asie du Sud-Est durant le premier semestre 2019. Une goutte d'eau…

Forte baisse des ventes pour le groupe PSA

Fort heureusement, le constructeur automobile peut s'appuyer sur l'Europe, où les ventes sont solides. Ce qui a d'ailleurs permis à l'entreprise d'afficher une rentabilité mondiale record durant les six premiers mois de l'année. Mais le marché chinois est actuellement un boulet dont PSA veut se débarrasser. Début septembre, le constructeur a présenté un plan stratégique pour redresser la situation en Chine.

Ce plan stratégique prévoit des ventes de 400.000 véhicules à l'horizon 2025, avec un retour à la rentabilité. C'était avant la fusion annoncée de PSA avec Fiat Chrysler (FCA), dont l'activité chinoise est assez limitée elle aussi. La future entité PSA-FCA devra trouver le chemin de la croissance pour peser en Chine. Une nouvelle feuille de route stratégique est d'ailleurs en réflexion.


Olivier Sancerre

Tags : PSA

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 12:31 L'emploi salarié poursuit sa croissance au troisième