managementhebdo

La maison-mère de Zara va fermer plus de mille magasins



Mardi 16 Juin 2020 - 10:14

Inditex, le groupe à la tête de Zara et de plusieurs autres enseignes de prêt-à-porter, va réduire la voilure de ses réseaux de boutiques dans le monde, dans le contexte de sortie de crise sanitaire.


Inditex réduit la voilure

Zara, mais aussi Bershka, Massimo Dutti, Oysho et Stradivarius, toutes ces enseignes de prêt-à-porter bien connues sont la propriété du géant espagnol Inditex. Comme bon nombre d'entreprises, le groupe d’Amancio Ortega a souffert des mesures de confinement décidées dans de nombreux pays pour enrayer la propagation du coronavirus. En avril, 88% des magasins d'Inditex avaient fermé leurs portes. Malgré tout, le groupe continue de miser sur sa stratégie établie il y a quelques années : ouvrir des espaces d'exception dans les zones prestigieuses des grandes villes. 450 ouvertures de magasins « équipés de toutes les dernières technologies d'intégration des ventes » sont d'ailleurs prévues.

En parallèle de ces nouveaux points de vente, Inditex a aussi annoncé la fermeture d'un millier de boutiques « de petite taille » : les réseaux des enseignes de l'entreprise vont passer à un total compris entre 6.700 et 6.900 points de vente, alors qu'ils en comptent actuellement 7.412. Ce sont entre 1.000 et 1.200 magasins qui seront cédés ou fermés. Inditex ne précise pas quand, ni dans quels pays ces fermetures auront lieu.

Pari sur la vente en ligne

Par contre, le groupe explique que ces fermetures concerneront des magasins « plus anciens appartenant à des marques autres que Zara ». Inditex continue de s'appuyer sur son modèle économique, à savoir des stocks faibles. Et de poursuivre sa politique de cession de petits magasins. Malgré la suspension de l'activité d'une bonne partie de ses boutiques au mois d'avril, l'entreprise a limité la casse avec une baisse des ventes de 44%.

C'est qu'Inditex a pu compter sur la bonne santé de ses boutiques en ligne pendant le confinement. Les ventes sur Internet ont représenté 95% des revenus du groupe au mois d'avril (50% du chiffre d'affaires durant le premier trimestre). Le géant du prêt-à-porter veut désormais miser sur sa présence en ligne, avec un investissement de 2,7 milliards d'euros sur deux ans. L'objectif est d'atteindre un chiffre d'affaires représentant 25% du total des revenus d'ici 2022, contre 14% aujourd'hui.


Olivier Sancerre

Tags : zara

Dans la même rubrique :
< >