managementhebdo

La grève chez GM coûte 100 millions de dollars par jour



Dimanche 13 Octobre 2019 - 00:29

La situation est de plus en plus critique chez General Motors. Le constructeur automobile américain fait depuis trois semaines face à une grève suivie qui coûte cher à l'entreprise et aux sous-traitants.


Grève longue durée

Depuis le 16 septembre, 50 000 salariés de GM sont en grève. Ils demandent notamment une hausse des salaires et de meilleures conditions de travail pour ceux qui ont été embauchés par le constructeur automobile après son sauvetage par l'administration Obama suite à la crise financière de 2008. Cette grève représente un coût important pour l'entreprise : 100 millions de dollars par jour.

La grève à GM, qui produit habituellement 8 400 véhicules chaque jour, commence aussi à frapper de plein fouet les sous-traitants de l'entreprise. Dans le seul État du Michigan, s'ajoutent aux 1 800 salariés de l'entreprise les 1 200 travailleurs chez les fournisseurs de GM. Le manque à gagner, uniquement pour ce qui concerne les salaires, est de 42 millions de dollars par semaine.

Le prix fort

Si GM et ses sous-traitants et fournisseurs vont payer le prix fort jusqu'à ce qu'une entente se dessine entre la direction et les grévistes, c'est en fait toute l'économie américaine qui va être touchée. D'après un économiste de la Fed, la Banque centrale américaine, la perte de production représente 2 milliards de dollars. À ce compte, le mouvement social va peser sur l'activité et la croissance des États-Unis.

Environ 25 000 salariés de General Motors sont frappés par la grève, et 75 000 employés chez les fournisseurs de composants automobiles. En tout, selon les estimations du cabinet Anderson, ce sont 150 000 travailleurs de l'industrie automobile qui seront touchés d'une manière ou d'une autre par cette grève.


Olivier Sancerre

Tags : GM

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 19:08 Avertissement sur résultat pour Renault