managementhebdo

L’innovation managériale, une priorité pour seulement 1 dirigeant sur 6



Lundi 24 Juin 2019 - 12:29

Seulement 15% des dirigeants font de l’innovation managériale leur priorité, loin derrière l’innovation produit/service, technologique ou opérationnelle, apprend-on d’une enquête de la Chaire Innovations Managériales d’Audencia.


Deux fois moins de salariés que de dirigeants estiment le management de leur entreprise innovant

Interrogés sur les types d’innovation auxquels ils accordent la priorité dans leur entreprise, seuls 15% des dirigeants ont déclaré que c’était l’innovation managériale. 18% des dirigeants ont déclaré privilégier l’innovation opérationnelle, tandis que 27% ont déclaré se concentrer sur l’innovation produit, et autant ont énoncé leur préférence pour l’innovation technologique avant tout. Autre enseignement de cette enquête : alors que 63% des dirigeants estiment que le management de leur entreprise est innovant, seuls 29% des salariés partagent cet avis.

Et ce n’est pas étonnant, puisque à l’exception du management par objectif (60%) et de l’espace de discussion (50%), les innovations managériales sont peu connues des dirigeants. Moins d’un quart des dirigeants connaissent de telles innovations managériales que l’équipe auto-gérée, l’évaluation par les pairs, la cooptation pour devenir manager, les méthodes agiles, l’incubateur spin-off, le chief happiness officer, le design thinking ou encore l’holacratie.

Pour 4 dirigeants sur 5, innovations managériales sont dans l’intérêt des salariés

Et même si dans les faits, la connaissance et la mise en pratique des innovations managériales laissent à désirer, 84% des dirigeants pensent que les innovations managériales sont un dispositif qui favorise le bien-être des salariés, et 75% pensent qu’elles favorisent la performance économique, révèle l’enquête.

S’agissant de l’engagement des équipes, 56% les dirigeants estiment qu’une plus grande implication dans la prise de décision pourrait stimuler l’engagement des managers intermédiaires, mais seuls 43% estiment que c’est le cas pour les salariés. En revanche, 73% des dirigeants s’accordent pour dire que les salariés ont besoin d’une plus grande reconnaissance au quotidien… tandis que seuls 48% estiment qu’elle bénéficierait aux managers intermédiaires.


Anton Kunin


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 19:08 Avertissement sur résultat pour Renault