managementhebdo

L’enseigne Or en Cash autorise ses gérants d’agences à venir avec leurs enfants



Mardi 21 Juillet 2020 - 16:48

Alors que la garde d’enfants reste un problème majeur pour les personnes qui travaillent (les solutions étant souvent chères ou tout simplement inexistantes, poussant de nombreux salariés à opter pour un emploi moins contraignant), une enseigne a choisi de faire preuve de compréhension et de bienveillance en autorisant ses gérants d’agences à venir travailler accompagnés de leurs enfants.


Une réponse à une double problématique RH

Dans la plupart des entreprises, venir sur son lieu de travail accompagné de son enfant n’est pas envisageable. Mais les choses commencent à évoluer, et certaines inscrivent même ce droit dans leur politique officielle. C’est le cas de l’enseigne Or en Cash notamment, qui vient de confirmer ce droit pour l’ensemble de ses gérants d’agences, et pas seulement à titre exceptionnel.

La direction l’enseigne Or en Cash a pensé ce dispositif comme une réponse à une double problématique RH : offrir des conditions attractives aux responsables d’agences commerciales (dont l’amplitude horaire est souvent supérieure aux horaires des écoles, crèches et garderies), mais aussi pallier l’insuffisance d’équipements de garde d’enfants dans les villes moyennes, qui limite l’employabilité de commerciaux ayant une vie familiale.

Un droit encadré par un guide de bonnes pratiques

L’expérimentation du dispositif a commencé en 2019 à la demande d’un gérant d’agence, avant sa généralisation en mars 2020. Les quelques mois qu’a duré l’expérimentation ont permis à l’entreprise d’élaborer un guide de bonnes pratiques encadrant la venue d’enfant dans les agences de l’enseigne. Il identifie les précautions à prendre et consignes à mettre en œuvre pour protéger les enfants sur toutes les zones pouvant présenter un risque : escaliers, fenêtres, chauffage, prises et matériels électriques, mobilier…

Ce dispositif a démontré toute sa pertinence depuis le déconfinement, permettant à plusieurs parents n’ayant pas de solution de garde, et pour qui le télétravail n’est pas possible, de concilier vie familiale et activité professionnelle. L’enseigne a ainsi choisi de pérenniser la pratique.


Anton Kunin