managementhebdo

L'Autorité de la concurrence vise le cartel du titre restaurant



Jeudi 10 Octobre 2019 - 13:41

Les principaux acteurs du ticket restaurant risquent une sanction lourde. L'Autorité de la concurrence les accuse de s'être entendus pour verrouiller le marché.


Échanges réguliers d'informations

Edenred, Sodexo, Up et Natixis Intertitres, les spécialistes du titre restaurant sont accusés par l'Autorité de la concurrence d'avoir mis sur pied un système qui leur permettait d'échanger régulièrement, et sur une période longue de treize années, des informations sur leurs stratégie commerciale, explique Le Figaro. Objectif de ce « cartel » du ticket restaurant : empêcher ou freiner l'arrivée de la concurrence sur un marché estimé à 6 milliards d'euros.

Les principaux acteurs du secteur seraient passés par une association à but non lucratif, la Centrale de règlement des titres (CRT), pour s'entendre entre eux entre octobre 2002 jusqu'à la fin de l'année 2015. C'est par ce biais qu'ils auraient notamment freiné la dématérialisation des titres restaurants, une initiative lancée en 2014 par le précédent gouvernement.

Freiner la concurrence

Cette entente illicite a effectivement permis de retarder l'arrivée de nouveaux entrants : c'est l'un d'entre eux, Resto Flash, qui a d'ailleurs alerté l'Autorité de la concurrence en 2015. La CRT était également un lieu où les grandes entreprises du secteur pouvaient discuter du traitement des titres papier, ce qui leur permettait de réduire leurs coûts.

L'Autorité de la concurrence doit désormais décider du montant de l'amende. Elle devrait être importante, au vu d'abord de la période visée. Surtout, ce n'est pas la première fois que ces entreprises sont prises la main dans le cas : en 2011, Sodexo, Up, Edenred et la CRT avaient été sanctionnée car ils s'étaient entendus sur les taux de commission.


Olivier Sancerre

Tags : concurrence

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 19:08 Avertissement sur résultat pour Renault