managementhebdo

Hong Kong reste la ville la plus chère pour les salariés expatriés



Mardi 2 Août 2022 - 08:50

De toutes les destinations mondiales, c’est à Hong Kong que le coût de la vie d’un salarié expatrié est le plus élevé, révèle le média Money-zine.com


Zurich, Genève, Bâle et Bern viennent juste après Hong Kong dans le palmarès des villes les plus chères

Lorsqu’on envisage de délocaliser son entreprise, le coût de la vie dans telle ou telle destination se révèle l’un des facteurs les plus importants, si ce n’est le plus important. D’après une étude réalisée par le média Money-zine.com, c’est à Hong Kong, Zurich, Genève, Bâle et Bern que le coût de la vie est le plus élevé pour un salarié expatrié.

« Poussée par le coût des carburants, l’inflation a été un catalyseur majeur du coût de la vie à Hong Kong », a commenté Luke Eales, le PDG de Money-zine. À la différence de beaucoup d’autres monnaies nationales, le dollar hong-kongais, dont la valeur est indexée sur celle du dollar américain, a résisté, ce qui en fait le deuxième facteur contribuant à la hausse du coût de la vie dans la ville.

Le coût élevé de l’électricité et des carburants contribue au maintien de Hong Kong en tête du palmarès

Comme l’explique Luke Eales, le coût des carburants et de l’électricité a augmenté partout, mais la hausse à Hong Kong a été plus forte qu’à Singapour, maintenant Hong Kong à la première place du palmarès des villes les plus chères. Et la hausse des loyers, poussée par le nombre important de personnes rentrant vivre à Singapour ou venant s’y installer, joue en sa défaveur et pourrait bientôt faire monter la ville-État dans le palmarès des villes les plus chères pour un expatrié.

Pour établir ce palmarès, a été pris en compte le coût de l’alimentation, des objets indispensables à la maison, des vêtements, des transports, des produits et services de loisirs ainsi que de l’alcool et du tabac.


Anton Kunin

Tags : Hong Kong