managementhebdo

Fiat Chrysler et Renault sur la route d’une entente



Mercredi 5 Juin 2019 - 19:01

Fiat Chrysler et Renault convoleront-ils en justes noces ? Les deux groupes automobiles s’attachent en tout cas à régler leurs différends.


Le groupe italo-américain Fiat Chrysler a proposé la semaine dernière à Renault une fusion d’égal à égal, une opération à 30 milliards d’euros dont l’ambition n’est autre que de créer le troisième constructeur automobile mondial. Mais la route vers ce nouveau géant est pavée d’embûches. À commencer par les exigences des pouvoirs publics français, qui sont les premiers actionnaires de Renault à hauteur de 15%. Le conseil d’administration de l’entreprise française serait parvenu à un compromis concernant la place que prendrait l’État dans le capital de la future entité.

 

Le conseil d’administration de la nouvelle entreprise formée par le mariage entre Fiat Chrysler et Renault comprendrait ainsi quatre sièges pour le premier, et quatre sièges pour le second. Dont un réservé à l’État français. Quant au comité de nominations qui comprend quatre sièges, Renault cédera une de ses deux places au gouvernement. Ce dernier souhaitait à l’origine conserver son propre siège au conseil d’administration ainsi qu’un droit de veto sur le choix des dirigeants. 

 

Les exigences de l’État ont visiblement été entendues et prises en compte dans ce compromis, qui ouvre la voie à un accord du conseil d’administration de Renault pour le projet. Le gouvernement a également obtenu des garanties concernant l’emploi et la politique industrielle, ainsi que la présence à Paris du siège opérationnel du futur groupe (dont la société holding sera enregistrée aux Pays-Bas).




Tags : Renault

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 15 Septembre 2019 - 20:55 Intermarché : un nouveau concept de supermarché