managementhebdo

En achetant Fitbit, Google se repositionne face à l'Apple Watch



Dimanche 3 Novembre 2019 - 00:37

Dans un marché détenu par Apple et son Apple Watch, c'est peut-être l'acquisition de la dernière chance pour Google. Le moteur de recherche a en effet acheté Fitbit, le spécialiste des bracelets de suivi sportif et des montres connectées.


2,1 milliards de dollars

Fitbit est un des pionniers du secteur des objets connectés. Ses bracelets de suivi de l'activité physique et ses montres connectées lui permettent d'être à la troisième place sur un marché dominé de la tête et des épaules par l'Apple Watch. L'acquisition par Google, qui a mis 2,1 milliards de dollars sur la table, permettront peut-être de créer une véritable alternative à la montre d'Apple.

« Google est le partenaire idéal pour mener à bien notre mission. Grâce aux ressources de Google et à sa plateforme montiale, Fitbit va pouvoir accélérer l'innovation dans le domaine des objets connectés, faire de plus grandes économies d'échelle  et rendre les outils de santé encore plus accessibles à tous », a expliqué James Park, le cofondateur de Fitbit. Le constructeur était dans le rouge depuis de nombreux trimestres : malgré une réception critique plutôt positive, la surface et la puissance de sa plateforme étaient insuffisantes pour contrer l'ogre Apple.

Du renouveau face à Apple

Les bracelets Fitbit en particulier ont une excellente réputation, en particulier aux États-Unis où le nom de la marque est pratiquement devenu synonyme du produit. Depuis quelques années, le constructeur tentait l'aventure de la montre connectée, notamment après l'acquisition de Pebble, un petit fabricant possédant plusieurs technologies innovantes dans ce domaine.

Mais finalement, Fitbit a dû rendre les armes et se vendre à plus offrant, donc à Google. Le moteur de recherche possède lui aussi une plateforme concurrente à l'Apple Watch, Wear OS. Mais elle est assez peu utilisée par les constructeurs. L'apport de Fitbit devrait lui redonner une nouvelle jeunesse.


Olivier Sancerre

Tags : google