managementhebdo

Danone, L’Oréal et Google en tête des entreprises préférées des jeunes diplômés



Mardi 19 Octobre 2021 - 08:15

Interrogés sur les entreprises qui ont la meilleure image à leurs yeux en tant qu’employeurs, les étudiants et jeunes diplômés citent en premier Danone, L’Oréal et Google, nous apprend un sondage réalisé par Harris Interactive pour Epoka.


Recherche d’emploi : 1 jeune sur 2 a déjà revu ses critères

Quelles sont les employeurs qui bénéficient de la meilleure image auprès des jeunes diplômés et étudiants, les salariés de demain ? Selon un sondage réalisé par Harris Interactive pour Epoka, ce sont Danone, L’Oréal et Google. Ces trois entreprises arrivent d’ailleurs en tête du palmarès des employeurs bénéficiant de la meilleure image pour toutes les catégories : les étudiants et anciens tant d’écoles d'ingénieur que d’écoles de commerce et de management que d’universités. Les entreprises des secteurs de l’assurance et la grande distribution arrivent, quant à elles, en queue de classement.

Preuve que la crise sanitaire a rabattu les cartes sur le marché de l’emploi, 42% des jeunes ingénieurs, 52% des étudiants en management et 49% des anciens de formations universitaires déclarent que la crise a changé leurs critères de choix de l’employeur. « Cela signifie qu’ils sont prêts à aller voir ailleurs et à élargir leurs horizons. Beaucoup n’imaginent pas rester plus de trois ans dans la même entreprise », commente le commanditaire du sondage.

Les jeunes sont en quête d’un travail « qui a du sens »

Les jeunes interrogés reprennent d’ailleurs confiance en leurs perspectives de trouver un bon emploi. La preuve, la proportion des personnes se disant confiantes a progressé de 15 points par rapport à 2020.

Alors, quel type d’employeur recherchent en priorité ces nouveaux arrivants sur le marché de l’emploi ? À en croire ce sondage, ils cherchent un travail qui va leur apporter non seulement de la satisfaction personnelle mais qui va avoir un impact sur la société. Ils veulent être utiles, peser sur le cours des choses : 41% d’entre eux souhaitent ainsi « travailler sur des sujets à gros enjeux, pour aujourd’hui et pour demain », et 37% choisiront « un métier qui a du sens », pour eux-mêmes, pour la société et pour le bien commun.


Anton Kunin