managementhebdo

Changement de pilote pour Airbus



Mercredi 10 Avril 2019 - 15:53

Changement de garde à la tête d’Airbus. Le géant européen de l’aéronautique a un nouveau patron en la personne de Guillaume Faury, qui succède à Tom Enders. Les défis à relever sont nombreux.


Avec un carnet de commandes fort de 7 350 appareils à livrer, Airbus ne manquera pas d’activité ces dix prochaines années. Malgré tout, Guillaume Faury — qui prendra les commandes du constructeur après l’assemblée générale des actionnaires du groupe ce mercredi — a du pain sur la planche. D’abord du côté judiciaire : plusieurs enquêtes pèsent en effet sur Airbus, que ce soit à Paris ou à Londres, concernant des irrégularités sur des transactions. À cela s’ajoute les dossiers instruits à l’OMC qui touchent aux subventions européennes touchées par Airbus.

Mais le plus grand défi auquel fera face Guillaume Faury, il est incontestablement industriel. Airbus doit renforcer ses capacités de production de l’A320neo, qui représente 6 500 exemplaires dans le carnet de commandes de l’entreprise. L’avionneur, qui doit composer avec une chaîne d’assemblage particulièrement complexe, ainsi qu’avec des retards dus à ses partenaires en charge des moteurs (Pratt & Whitney et CFM International). La montée en charge de la production des A320 doit permettre à Airbus de livrer 880 unités en 2019, soit 80 de plus que l’an dernier.

Le groupe a l’intention d’assembler 60 A320neo par mois d’ici à cet été, puis 63 en 2020. Le nouveau patron d’Airbus, ancien directeur de la division Airbus Helicopters, n’aura en tout cas pas à gérer l’arrêt de la production de l’A380 : le très gros porteur du constructeur cessera définitivement d’être livré en 2021. Pour ce qui concerne l’avion de transport militaire A400M, le programme a été redressé après des années de difficultés. 



Tags : Airbus