managementhebdo

Bruno Le Maire demande aux patrons un effort sur les rémunérations



Mardi 24 Août 2021 - 12:20

Invité de la matinale de France 2 le 23 août 2021, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, a demandé aux chefs d’entreprises de « faire leur part dans la redistribution des fruits de la reprise économique ».


Bruno Le Maire appelle les entreprises à embaucher et à augmenter les rémunérations

Dans ses dernières projections économiques, l’INSEE table sur une croissance de 6% en 2021. De quoi pousser le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, à inciter les chefs d’entreprises à augmenter les rémunérations de leurs salariés. « La croissance doit profiter à tout le monde, même les plus faibles, même les moins qualifiés, tous ceux qui ont été aux avant-postes de la crise », a déclaré Bruno Le Maire dans la matinale de France le 23 août 2021.

Le ministre de l’Économie a rappelé aux chefs d’entreprises que les leviers à leur disposition sont multiples : les salaires, les primes, l'intéressement, la participation et l'actionnariat salarié. Bruno Le Maire a aussi souhaité que les entreprises « embauchent massivement des jeunes, des apprentis ». Enfin, le ministre a évoqué les difficultés de recrutement que rencontrent certaines entreprises, faute de candidats possédant les qualifications nécessaires.

Les inégalités de revenus et de patrimoine, un sujet récurrent dans le débat public en France

Cette déclaration de Bruno intervient quinze jours après la publication par L’Hebdo des AG des chiffres sur la rémunération des dirigeants des entreprises du CAC 40. En 2021, ces derniers pourraient se voir allouer 5,3 millions d’euros en moyenne : c’est 1,5 million de plus que les 3,8 millions attribués en 2020 et 500.000 euros de plus que les 4,8 millions de 2019, révélait L’Hebdo des AG.

Avant cela, l’ONG Oxfam révélait qu’entre mars et décembre 2020, les milliardaires français s’étaient enrichis de 175 milliards d’euros soit la troisième plus forte progression, après les Etats-Unis et la Chine. Un récent sondage réalisé par Glocalities pour Oxfam révélait aussi que 63% des Français étaient favorables à ce que les personnes qui possèdent plus de 8 millions d’euros payent un impôt annuel supplémentaire de 1% de leur patrimoine total pour financer la relance dans le contexte du Covid-19.


Anton Kunin


Dans la même rubrique :
< >