managementhebdo

Auchan : un plan de redressement après une très mauvaise année 2018



Dimanche 10 Mars 2019 - 23:57

Les temps sont durs pour Auchan, qui a annoncé de lourdes pertes pour l’exercice 2018. Le groupe va devoir faire des arbitrages, qui ne toucheront cependant pas l’emploi.


Le coup de bambou est terrible pour Auchan Holding, qui détient les magasins de l’enseigne de grande distribution ainsi que la foncière Ceetrus et la banque Oney. Sur l’ensemble de l’exercice 2018, le groupe essuie une perte de 1,145 milliard d’euros. Les ventes sont en recul de 3,2% par rapport à 2017, le chiffre d’affaires atteignant 50,99 milliards d’euros. Les « gilets jaunes », qui ont dégradé l’activité globale et tout particulièrement la consommation, ont représenté un manque à gagner de 140 millions d’euros, couronnant ainsi une très mauvaise année pour l’enseigne de la grande distribution.

La direction d’Auchan Retail, menée par Edgard Bonte qui a pris les rênes de l’entreprise en octobre dernier, met en place un plan de restructuration. L’entreprise va identifier les « foyers de pertes sans a priori », ce qui débouchera sur des redressements et des réformes de magasins. Les investissements vont également fondre de moitié avec l’objectif de réaliser « plusieurs centaines de millions d’économies ». Petit soulagement tout de même, Auchan Retail ne compte opérer aucun plan de réduction des effectifs, même si la société ne s’interdit pas de relocaliser des employés au sein de ses autres enseignes (Décathlon, Norauto, Kiabi).

Autre motif de soulagement, Auchan a déjà déprécier des actifs en France, en Italie et en Russie. Ces 900 millions d’euros ne reviendront pas dans les comptes. Pour rebondir dans un marché de la grande distribution en pleine mutation, Auchan compte se réinventer : mise en place de concept de « zones de vie » pour mieux organiser le quotidien des consommateurs, davantage de services comme les Drive, meilleure intégration des enseignes sur internet…



Tags : Auchan

Dans la même rubrique :
< >