managementhebdo

Après le « 100% télétravail », les salariés sont demandeurs de travail hybride



Mardi 28 Septembre 2021 - 08:08

Télétravail ou travail en présentiel ? D’après une étude réalisée par le célèbre site d’avis sur les employeurs et d’offres d’emploi Glassdoor, les salariés français sont unanimement pour le travail hybride, conciliant vie de bureau et télétravail, vie personnelle et professionnelle.


4 salariés sur 10 souhaitent aménager leurs horaires et leurs jours de télétravail

Les salariés français apprécient pouvoir travailler de temps en temps de chez eux. Pour preuve, entre juin 2019 et juin 2021 le nombre de recherches d’emploi sur le site Glassdoor avec le mot-clé « télétravail » a bondi de 460%. De même, interrogés sur les aspects qu’ils considèrent importants dans une entreprise lorsqu’ils y postulent, ils sont assez nombreux (43%) à citer la possibilité d’aménager leurs horaires et leurs jours de télétravail. Mais cet aspect est loin d’être le premier par ordre d’importance : la rémunération (63%) et le bien-être au travail (48%) arrivent devant.

À la veille de la rentrée, qui cette année a aussi signé la levée du télétravail pour beaucoup, les avis quant au retour au bureau sont partagés : 21% des salariés déclarent être impatients de retourner au bureau, et la même proportion déclarent ne pas vouloir retourner au bureau, tandis que 55% déclarent que le retour au bureau ne les dérange pas.

Les hommes sont plus inquiets que les femmes des impacts négatifs du télétravail sur leur carrière

Des différences s’observent cependant entre les sexes, les hommes portant un regard plus critique que les femmes sur la période de télétravail. Les hommes sont en effet 73% à affirmer qu’ils ont ressenti des impacts négatifs du télétravail sur leur carrière, tandis que les femmes sont 60% à l’affirmer. Les hommes sont également plus nombreux que les femmes à s’inquiéter des conséquences du télétravail sur la productivité de leur équipe (35% contre 27%) et de leurs perspectives d’augmentation (21% contre 14% des femmes).

Les femmes sont également moins enthousiastes que les hommes face au retour au bureau : elles ne sont que 71% à souhaiter retourner au bureau, contre 85% des hommes. Et parmi les salariés qui souhaitent rester en télétravail complet, les femmes sont nettement plus nombreuses que les hommes (24% contre 14%). À noter aussi qu’un tiers des personnes interrogées, quel que soit le sexe (31%), s'inquiète de devoir à nouveau interagir en personne dans le cadre de l’entreprise.


Anton Kunin