managementhebdo

Apple perd la patronne de ses boutiques, Angela Ahrendts



Vendredi 8 Février 2019 - 02:24

La surprise a été totale lorsque Apple a annoncé cette semaine le départ d’Angela Ahrendts de son poste de vice-présidente de la distribution. En cinq ans, la transfuge de Burberry a profondément transformé cette activité.


Le constructeur informatique californien a perdu une vice-présidente dont le mandat est central pour la bonne santé de l’entreprise. Pendant les cinq années où Angela Ahrendts a été la patronne du « retail », elle a impulsé des changements importants, à commencer par la fusion des activités des magasins physiques avec les boutiques en ligne. Tim Cook, le PDG de l’entreprise, n’avait pas su lui dire pourquoi ces deux activités étaient séparées… La vice-présidente a également pousser à la montée en gamme des magasins d’Apple, en les rapprochant du monde du luxe.

Aujourd’hui, le créateur de l’iPhone exploitent son réseau de 506 magasins comme des vitrines où les utilisateurs peuvent se présenter pour tester les nouveautés, demander de l’aide, ou acheter des produits bien sûr. Ces boutiques servent surtout l’image de marque de l’entreprise. Avec succès : jamais Apple n’avait engrangé autant d’argent que ces dernières années… à l’exception de 2018, où les ventes d’iPhone, le produit-star du groupe, ont marqué le pas. Peut-être que la décision d’Angela Ahrendts de quitter l’entreprise a commencé à se forger dans ces difficultés.

Quoi qu’il en soit, Apple se contente d’évoquer le besoin, pour Angela Ahrendts, d’expérimenter de nouvelles choses autant sur le plan personnel que professionnel. Elle sera remplacée au mois d’avril par Deirdre O’Brien, qui travaille chez Apple depuis une trentaine d’années. Cette dernière conserve la direction des ressources humaines ; les Apple Store emploient 70 000 personnes actuellement.



Tags : apple

Dans la même rubrique :
< >