managementhebdo

40% des recrutements sont réalisés sans offre d’emploi publiée



Mardi 23 Février 2021 - 08:10

Malgré le développement d’Internet, l’« embauche directe » n’est pas morte, loin de là. En 2020 en France, 2 recrutements sur 5 sont réalisés sans qu’une offre d’emploi n’ait été publiée, nous apprend le spécialiste du recrutement Randstad.


Dans les Hauts-de-France, 1 embauche sur 2 se fait sans annonce

C’est bien connu : tous les recrutements ne se font pas via une offre d’emploi. Mais à combien s’élève la part de ces « embauches directes » ? Pour le savoir, le groupe Randstad, spécialisé dans les ressources humaines, a rapproché le nombre d’offres publiées sur l’ensemble de l’année 2020 sur l’ensemble des sites d’offres d’emploi aux déclarations d’embauche. Il en ressort que 2,9 millions d’embauches sur 7 millions, soit 41%, n’ont pas fait l’objet d’une offre d’emploi publiée.

C’est dans les Hauts-de-France que le « marché invisible » de l’emploi est le plus fort : 49% des recrutements y sont réalisés en direct. A contrario, la région où son poids est le plus faible est l’Auvergne-Rhône-Alpes (24%).

7 employés sur 10 sont recrutés sans annonce

À quoi correspondent ces embauches sans offre d’emploi ? Ce sont pour partie des candidatures spontanées, ainsi que des cooptations et des embauches en CDI après un CDD ou un contrat temporaire. Le secteur le plus concerné par les embauches directes est l’Hôtellerie-Restauration-Tourisme : 72% des embauches y sont réalisées sans qu’une offre ait été publiée. Quant aux métiers dans lesquels on recrute le plus sans annonce, ce sont l’agent administratif, suivi de l’employé de ménage et de l’employé de libre-service. Plus de 80% des recrutements sur ces profils passent par l’embauche directe.

La catégorie socio-professionnelle de la personne embauchée joue également un rôle important. 68% des employés et 51% des ouvriers sont recrutés sans annonce, tandis qu’à peine 5% des professions intermédiaires et quasiment aucun cadre ne sont concernés.


Anton Kunin