managementhebdo

11 repreneurs pour Thomas Cook France



Jeudi 28 Novembre 2019 - 21:51

La filiale française du voyagiste britannique Thomas Cook a bel et bien été vendu à la découpe. Le tribunal de commerce de Nanterre a désigné 11 repreneurs pour l'entreprise.


La moitié des emplois sauvés

En octobre, suite au dépôt de bilan inattendu de Thomas Cook, la filiale française de ce qui était le plus ancien voyagiste au monde se plaçait en redressement judiciaire. Le tribunal de commerce de Nanterre ayant reçu 18 offres de reprises partielles, il n'est pas étonnant de constater que les actifs de Thomas Cook France vont être repris par plusieurs entreprises. La société emploie 685 salariés en CDI, et compte 174 agences en nom propre (les 247 agences en franchisés ne sont pas concernées par la procédure).

Dans un communiqué, Thomas Cook France fait le bilan : « Afin de sauver et pérenniser un maximum d'emplois, le tribunal a jugé en faveur de la reprise par divers repreneurs de 149 agences, et d'une partie de l'activité "groupes" pour 25 collaborateurs, soit un total de 347 postes repris ». L'entreprise regrette que malgré tout les efforts des administrateurs judiciaires et la direction, 25 agences ne seront pas repris ainsi que « l'essentiel des collaborateurs rattachés au siège ».

Une entreprise dans le rouge

Le voyagiste organise ce vendredi un dernier comité central d'entreprise, pour présenter le « projet de licenciement collectif pour motif économique des salariés non repris ». Sur les 11 repreneurs, un consortium de neuf entreprises récupère la plus grande partie des agences (141 points de vente) ; ce groupe est notamment composé de Havas Voyages, Karavel/Promovacances (qui reprend une quinzaine d'agences) et de Esprit de Voyage.

Thomas Cook France a terminé son dernier exercice fin septembre, sur un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros. La moitié environ provient de l'activité de distribution, l'autre moitié de celle de tour opérateur (l'entreprise détenait la marque Jet Tours). Malgré tout, la filiale française accusait une perte de 26 millions d'euros sur le précédent exercice.


Olivier Sancerre


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 12:31 L'emploi salarié poursuit sa croissance au troisième