managementhebdo

100 millions de salariés européens auront besoin de se former d’ici 2030



Mardi 25 Mai 2021 - 14:22

La formation tout au long de la vie, qui est déjà un impératif, le sera d’autant plus au cours de cette décennie : d’après un rapport de Bank of America, 100 millions d’Européens auront besoin de se former d’ici 2030 pour se maintenir sur le marché du travail.


La montée en compétences, un « must » pour se maintenir sur le marché du travail

C’est une tendance mondiale : la technologie ne cesse de se développer et peut prendre en charge toujours plus de tâches réalisées par des travailleurs humains. Conséquence logique : la nature des emplois évolue. D’après une étude de McKinsey, que relaie Bank of America dans son rapport « Robo Sapiens: l’avenir du travail », 40% des salariés européens (soit 94 millions de personnes) devront se former et acquérir de nouvelles compétences pour se maintenir dans leurs emplois, qui vont naturellement évoluer. S’y ajoutent 21 millions de personnes (soit 9% des salariés européens) dont l’emploi devrait disparaître.

Le tableau n’est pas noir pour le marché de l’emploi cependant. Selon l’estimation des économistes de Bank of America, de nombreux emplois qui existeront au cours de ce siècle correspondent à des métiers qui n’existent pas encore. En effet, 65% des enfants qui commencent leur scolarité aujourd’hui travailleront dans des emplois qui n’ont pas encore été inventés.

À l’avenir, il n’y aura pas moins d’emplois, mais la structure du marché du travail va changer

Aujourd’hui déjà, rien qu’en observant les secteurs qui connaissent un essor, on peut prédire la nature des emplois qui se multiplieront à l’avenir. L’essor des énergies renouvelables nécessite déjà des ingénieurs et techniciens spécialistes d’éoliennes et de panneaux photovoltaïques. Employant 18 millions de personnes en 2018, le secteur devrait voir sa main d’œuvre atteindre 30 millions de personnes d’ici 2030 et 42 millions d’ici 2050, nous apprend l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA).

Le vieillissement de la population accroît la demande d’infirmières, auxiliaires de vie et conseillers en santé mentale. Selon les prévisions de l’Organisation internationale du travail (OIT), 171 millions de nouveaux emplois devraient être créés dans le secteur de la santé d’ici 2030, portant le total des emplois du secteur à 270 millions à travers le monde. Une certaine hausse de la demande s’observe aussi concernant les métiers créatifs tels que les réalisateurs, musiciens et créateurs de mode. Enfin, la demande de métiers en lien avec les loisirs, tels que les professeurs de yoga, éducateurs canins et sommeliers, devrait augmenter.


Anton Kunin